Si vous souhaitez vous développer en Asie, vous devez avant tout penser à Hong Kong !

Et pour ça, vous ne pouvez pas rater la journée du 28 octobre 2014 : Think Asia, Think Hong Kong !

HK

Tout ceux qui rêvent d’entreprendre et de conquérir la Chine se retrouvent souvent face à des barrières qui peuvent paraître insurmontables : entre la langue, les lois et la culture, c’est le grand écart.

Pourtant, il existe un palier possible et surmontable pour les européens – et plus de 13 000 français l’ont compris : il s’agit de Hong Kong, le palier-facilitateur de la Chine.

Colonie britannique à partir du traité de Nankin (1842), rétrocédée à la Chine en 1997 soit 155 ans plus tard, Hong Kong demeure radicalement différente du reste de la République populaire de Chine. Une loi fondamentale particulière détermine son régime politique. Elle obéit au principe « un pays, deux systèmes », qui permet à Hong Kong de conserver son système légal, sa monnaie, son système politique, ses équipes sportives internationales et ses lois sur l’immigration. Selon les termes de la déclaration sino-britannique commune, la Chine a promis que Hong Kong garderait une relative autonomie jusqu’à au moins 2047, soit 50 ans après le transfert de la souveraineté.

Que retient-on sur Hong Kong ?

1. Pas de visa nécessaire.

2. Un système orienté vers l’entrepreneuriat qui vous permet de monter une société en « 1h, par 1 personne et avec 1 HK$ » – c’est un peu plus long et un peu plus cher mais l’idée est là !

3. Il n’est pas nécessaire de résider à Hong Kong pour y créer une société ou y exercer des activités commerciales.

4. 16.5% d’impôts sur les sociétés – en comparaison, on parle de 38% en France.

5. Pas de TVA !

6. Et bien d’autres avantages…

Et comme de vrais retours d’expérience sont bien plus formateurs qu’une liste à la Prévert, je vous invite à  participer à la journée TATHK (28 octobre 2014) pour avoir sous la main, toutes les personnes nécessaires pour vous aider à partir à Hong Kong !