Posts tagged with "US"

Le Roman du Dimanche : Le bibliothécaire de Larry Beinhart

Un bibliothécaire n’a pas un statut social très élevé, et nous ne gagnons pas non plus beaucoup d’argent ; plus qu’un poète, d’accord, mais pas autant qu’un type qui sait bien faire la manche. Alors, nos idéaux comptent beaucoup pour nous, et aussi l’amour des livres, l’amour du savoir, l’amour de la vérité et de la liberté d’information, le désir que les gens puissent découvrir les choses par eux-mêmes. Qu’ils puissent lire, oh, des histoires d’amour ou des romans policiers, ce qu’ils veulent. Et que les pauvres puissent avoir accès à Internet. [Larry Beinhart]

Le bibliothécaire est un thriller politique de Larry Beinhart.

Il a été réédité en Folio Policier, juin 2007 et comporte 546 pages. The Librarian en VO, est traduit de l’américain par Patrice Carrer. Il a reçu en France, le Grand Prix de littérature policière 2006.

Son auteur : Larry Beinhart, né en 1947, est américain et vit à Woodstock. Il a été récompensé par le prestigieux Edgar Award. Son précédent roman – Reality showa été adapté au cinéma par Barry Levinson sous le titre « Des hommes d’influence » avec Dustin Hoffman et Robert de Niro – a été accueilli comme un livre « révélation » sur le dessous des cartes de la fin du XXème siècle.

La 4ème de couv’: David Golberg, homme tranquille sinon banal, devient du jour au lendemain le bibliothécaire privé d’un vieillard acariâtre et multimillionnaire. Alan Stowe a bâti  sa fortune dans l’industrie et il n’existe pas d’esprit plus cynique que le sien. Il est surtout, à quelques jours d’une élection présidentielle serrée, le plus grand bailleur de fonds du parti républicain. Golberg, à classer les papiers de l’homme d’affaires, se retrouve traqué. Il faut dire que le président sortant, candidat à sa propre succession, gosse de riche va-t-en guerre et ancien alcoolique reconverti en fou de Dieu, voit d’un très mauvais œil les possibles découvertes de Golberg. Le 11 septembre est passé par là. Les services secrets détiennent les pleins pouvoirs. Tuer un homme est un devoir lorsqu’il s’agit de préserver le Bien…Les critiques les plus virulentes de l’administration Bush ne viennent pas toujours de la « vieille Europe ».

Bibliothèque de l'Assemblée Nationale

J’en pense quoi?
Ce livre est un vrai thriller politique US où l’auteur critique les méthodes de l’administration Bush (au travers du personnage du président) ainsi que les méthodes employées pour corrompre les hommes politiques (chantages ou pression). Nous pénétrons ainsi dans ces milieux de droite, où tout le monde complote dans l’ombre pour mettre au pouvoir des marionnettes dont ils tirent les ficelles.

Quoi qu’il en soit, c’est un polar noir qui exploite les ficelles du genre avec un talent certain.
C’est un livre qui donne des frissons dans le dos tant il met en lumière le rôle machiavélique voire diabolique de l’argent et du pouvoir. On le referme donc avec un brin d’inquiétude car, c’est bien les fondements de la démocratie qui sont remis en question par cette histoire.

Donc, ne boudez pas votre plaisir !

Pour aller plus loin, vous pouvez lire une analyse plutôt intéressante sur le bibliothécaire (de Larry B.) en tant qu’anti-Jack Bauer (de la série TV « 24 Heures Chrono »)

Pour terminer sur une citation du livre :

Les bibliothèques, c’était la liberté. Des torches dans l’obscurité, des bastions dressés contre la fascination fascisante du pouvoir qui guettait n’importe quel gouvernement. [Larry Beinhart]

Bonne lecture et bon dimanche à tous!