Posts tagged with "patron"

[Management de Soi] Contrarier son chef : un risque ?

Au chef, il faut des hommes et aux hommes, un chef. [Proverbe africain]

Contrarier son chef, présente-t-il des risques?

Cette question nous interroge sur notre conception de la relation hiérarchique.

Dans la conception anglo-saxonne, on favorise l’implication des individus et les échanges au profit de l’intérêt collectif. Les organisations sont très collaboratives, dire les choses est naturel puisque cela fait avancer.

Dans la conception latine, on confond parfois le respect de la hiérarchie avec le culte de celle-ci.
La place dans l’organigramme, le niveau et le type d’études réalisées pèsent parfois plus, dans les échanges, que la logique opérationnelle.

Des recherches menées sur les comportements managériaux dans le monde mettent la France en tête de liste des pays à culture managériale latine (devant respectivement le Portugal, l’Espagne et l’Italie). Elles confortent les résultats d’une étude menée à la demande des Editions Tissot, par l’institut de sondage Opinion Way.

967 salariés d’entreprises privées et publiques sont interrogés afin de sonder leur capacité à « dire non » à leur patron.

Les résultats ?

83 % d’entre eux se disent en droit de dire non, ce dans des circonstances tout à fait particulières :
• Face à une demande qui les conduirait à violer la loi
• Devant des avances sexuelles
• Si on leur imposait une mutation, l’annulation de vacances, un objectif inatteignable, un dépassement de leurs horaires ou une action visant à nuire à un collègue.

La perspective de refuser, même pour ces raisons, reste perçue comme un risque puisque la plupart des salariés interrogés craignent que leur acte, vu comme un affront, ait des conséquences telles que :
• Freiner l’évolution de leur carrière,
• Détériorer la relation
• Conduire au licenciement.

Seuls 37 % des sondés pensent que leur patron saura juger positivement leur refus.

Si ce rapport à la hiérarchie est un élément de notre culture, il n’est pas question de le rejeter, mais d’en prendre conscience, et d’introduire les nécessaires ajustements afin que « dire » soit osé car vu comme une condition de progrès !

Et vous, savez-vous contrarier votre hiérarchie à bon escient, sans peur et sans reproche?

Pourquoi le nouveau clip de campagne d’Obama 2012 est un modèle à suivre?

Le but d’un chef doit être moins de montrer du courage que d’en inspirer. [Paul-Louis Courier]

Le nouveau clip de campagne de Barack Obama vient d’être mis en ligne, sur son Tumblr.

Personnellement, je le trouve vraiment réussi et je suis persuadé qu’il va très bien marcher (i.e. créer l’engagement des votants et la propagation du-dit message).

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=-MwyErsB6Oo[/youtube]

Pourquoi est-ce un très bon coup?

1. Car il joue sur l’émotion.
Et comme chacun le sait, l’émotion est aujourd’hui le coeur même de l’acte d’achat (et d’engagement) a.k.a. le merchanfeeling !
Selon une étude Grey, les émotions interféraient à hauteur de 60 % dans ces décisions.

Or, le clip joue parfaitement avec les émotions, en reprenant le discours d’investiture d’Obama – par la voix chaude et rassurante d’Obama – et en se focalisant sur les visages.

2. Car il appelle à l’action.
En donnant de manière factuelle le bilan de ce premier mandat, Obama appelle les votants à continuer ce travail, avec un rappel du slogan Yes We Can, pour créer la continuité.

Bref, un excellent clip, court et percutant qui devrait servir de patron à bien d’autres !

Et vous, qu’en pensez-vous?

Etre Entrepreneur, ce n’est pas être un « Patron »?

A l’initiative de Bruno et de sa « semaine spéciale », j’expose mes réflexions sur Etre Entrepreneur ce n’est pas être « Patron », sur son blog? (D’ailleurs cet article n’est qu’une reprise de l’article posté chez lui)

Sujet interpellant au départ mais ô combien pertinent en le creusant un peu !

Lançons le débat par une petite devinette !

Qu’ont en commun la couture, l’informatique et la navigation de plaisance?

Facile… Tous ces domaines techniques, à l’instar des grandes entreprises et des startups, comportent tous, la notion de patron!

***

Pour la couture, un patron est un modèle, un plan, qui va ouvrir la voie à la réplication.

Sans conteste, l’entrepreneur est celui qui monte en tête, qui prend les risques, qui est le premier de cordée . Il est celui qui trace le chemin, qui fait les choses autrement, sans crainte de bousculer les idées reçues; celui qui affronte les rires et les quolibets (tel que l’initiative des entrepreneurs vus dans jesuisunclown.com) , sans ciller, sûr de ses objectifs!

patron_chemise(Credit photo)

Pour l’informatique, un patron de conception (design pattern, pour nos amis geeks) est une façon de coder reconnue pour apporter robustesse et cohérence.

De même, l’entrepreneur se doit d’être un patron (donc robuste et cohérent) pour tenir face aux refus des investisseurs ou des banquiers, face aux complexités administratives (cf. Astérix et ses 12 travaux), face au principe de réalité qui empêchent les rêves de s’épanouir…

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=c45FtDhdDoY[/youtube]

Et enfin, pour la navigation de plaisance, un patron est le commandant d’un petit bateau soit un skipper (en bon français!)

L’entrepreneur, tout comme le skipper, est celui qui tient la barre et contrôle la voilure! Une seule cible et s’y consacrer entièrement, maîtriser au mieux l’environnement (parfois hostiles), faire corps avec son équipe et croire en son potentiel. Peu de différences entre un skipper se lançant à l’assaut de l’America’s Cup et un entrepreneur lançant sa startup !

skipper(Credit photo)

Donc, OUI, être un Entrepreneur, c’est être un patron mais celui avec un petit p, celui du sens technique.

C’est celui qui met la main à la patte – voire celui qui fait le ménage, celui qui guide et n’est pas effrayé de monter en tête, celui qui est robuste et cohérent face à ses pairs et à l’adversité, celui qui est le skipper de son entreprise!

Et vous, qu’en pensez-vous?