Il y a 5 sirènes sur LinkedIn au UK. Et en France ?

Alors, tout fut silence et calme sur le navire. Seul veillait l’homme à la barre. La petite sirène appuya ses bras sur le bastingage et chercha à l’orient la première lueur rose de l’aurore, le premier rayon du soleil qui allait la tuer.
[La Petite Sirène, Andresen]

Aujourd’hui, LinkedIn annonce avoir dépassé les 15 millions de membres au UK.

Mais ce que nous retenons avant tout :

IL Y A 5 SIRÈNES UK SUR LINKEDIN !

sirene_copenhague

Et vous pouvez également trouver 744 magiciens, 146 ramoneurs, 2 495 détectives, 4 083 fermiers et 12 530 journalistes.
Les étudiants UK – comme les français – suivent les pages de Google, Apple et Microsoft.
Les groupes les plus suivis sont ceux autour des conférences TED et du Social Media.
Londres concentre toujours la majorité des membres.

Il ne nous reste plus qu’à attendre la même infographie pour la France afin de savoir par quoi ils remplaceront les cupcakes !

Disclaimer : Et si vous voulez en savoir plus sur LinkedIn, notre livre : 101 Questions, avec Céline est sorti donc n’hésitez pas !

Remarque : Guillaume Rouzaud, dans un élan de générosité, a cherché le nombre de sirènes françaises : 2.

15Million_InfoGraphicV3(source)

Moi CEO, je chouchoute les parents de mes salariés

La reconnaissance est la mémoire du coeur. [Hans Christian Andersen]

Moi_Ceo_Chouchouterai_Vos_Parents

Préserver la motivation et soutenir l’implication de ses salariés est l’un des principaux enjeux des RH et des dirigeants d’entreprises.
Primes sur objectif, 13ème mois, mobile ou tablette, voiture de fonction, complémentaire santé Premium, et crèche d’entreprise sont autant d’éléments de la politique de rémunération et pouvant être attribués aux collaborateurs.

Mais le contexte dans lequel se trouve l’entreprise peut impliquer de s’orienter vers de nouveaux horizons pour la valorisation du travail effectué.
C’est le cas par exemple lorsque la situation économique est sensible. Sophie Girardeau, donne à ce titre plusieurs leviers pour rémunérer en temps de crise.

Et de façon plus globale, quel que soit le niveau de santé économique général, pourquoi ne réfléchirait-on pas à de nouvelles marques de reconnaissance envers ses salariés ?

Récemment, nous avons relevé deux pratiques particulièrement intéressantes opérées par PepsiCo et LinkedIn.
Dans chacune de ses deux entreprises, le dirigeant s’implique personnellement dans cette démarche et s’adresse non pas aux salariés directement, mais à leurs parents !

Chez Pepsico la CEO écrit aux parents de ses salariés

« J’ai réalisé que les membres de mon équipe de direction faisaient un sacré bon travail, mais que je n’avais jamais dit à leurs parents, l’excellent travail que leurs parents avait fait pour eux ».
Indra Nooyi, Chairwoman and CEO, PepsiCo

Habituellement, ce sont les enseignants à l’école primaire qui transmettent des lettres aux parents pour souligner les efforts et encourager les élèves dans leur apprentissage.

Et lorsqu’un CEO du Fortune 100 envoie personnellement des lettres manuscrites aux parents de ses cadres dirigeants pour les féliciter de leur contribution dans l’entreprise, la pratique peut surprendre.
Indra Nooyi explique que le succès de PepsiCo tient de la performance de ses collaborateurs. Et cette performance est en partie liée au soutien issu du cercle familial.
Cela intègre les parents mais aussi les conjoints qui se montrent particulièrement conciliant avec les longues heures de travail et de transports de leurs époux ou épouses travaillant pour le groupe.

La dirigeante de PepsiCo s’est toujours distinguée par sa capacité à placer le bien-être et le capital humain au cœur des préoccupations de l’entreprise.
Les lettres d’Indra Nooyi permettent ainsi aux proches de mieux comprendre le travail réalisé par leurs enfants ou leurs conjoints et implicitement de créer un sentiment de fierté.

The letters « opened up emotions of the kind I have never seen » she said

Et la chose la plus incroyable est que les parents écrivent en retour à la dirigeante des lettres au contenu particulièrement profond et touchant.
Une communication directe entre un CEO et les parents d’un salarié : du jamais vu !

Chez LinkedIn, le CEO rencontre les parents de ses salariés

« Ce que nous sommes aujourd’hui, c’est à vous que nous le devons ».
Jeff Weiner, CEO LinkedIn

A l’occasion du « Take Your Parents To Work Day« , un événement qui s’est organisé dans les locaux de LinkedIn à New-York en novembre 2013, Jeff Weiner a ainsi rencontré les parents des salariés travaillant pour le réseau social professionnel N°1 dans le monde.
Le message était fort : remercier les personnes qui sont à l’origine du succès de l’entreprise d’aujourd’hui.

Le CEO de LinkedIn a ainsi précisé à ces quinqua ou sexagénaires qu’ils ont parfaitement accompli leurs missions de parents : garantir la meilleure éducation à leurs enfants.
L’entreprise dans laquelle travaillent leurs enfants est exigeante, poursuit une étonnante croissance et contribue à améliorer le futur professionnel de chacun.

LinkedIn est très souvent peu connu de ce public.
Cet événement est une opportunité pour présenter l’entreprise, ses métiers et ses activités. C’est également un moyen de susciter l’envie pour ces parents de découvrir par eux-mêmes les services proposés par la plateforme.

Que doit-on retenir de ces deux exemples ?

– Pour motiver et montrer sa reconnaissance envers ses salariés, la rémunération ne devient plus un élément déterminant
– Pour garantir un impact fort en termes de crédibilité et d’image, l’initiative et l’exécution doivent être réalisées par le CEO lui-même.
– Ces nouveaux dispositifs de reconnaissance (lettre dédiée, rencontre et visite en entreprise), contribuent à créer un nouveau lien accentuant la place centrale du collaborateur (Parents – Salarié – Entreprise).
– Proposer une nouvelle façon de communiquer autour de sa marque employeur en montrant que l’entreprise s’intéresse à l’écosystème social étendu du salarié.
– Faire découvrir à un nouveau public des produits et des services susceptibles d’être en adéquation avec leurs activités (Ex : « j’ai 60 ans et je suis retraité, pourquoi ne pas me créer un profil sur LinkedIn ? »)

Des dispositifs simples, efficaces et réfléchis

Apportons tout de même quelques remarques sur la mise en place de ces dispositifs.
L’erreur serait de croire qu’ils peuvent se suffire à eux-mêmes.

Dans les deux cas présentés, il s’agit bien pratiques ponctuelles qui viennent en complément d’une politique solide de valorisation des salariés.

  • Accompagnement : qualité de la procédure d’accueil, de l’intégration, formation (5% de la masse salariale dédiée à la formation chez PepsiCo)
  • Rémunération : salaire moyen d’embauche de $137 000 pour un software engineer chez LinkedIn, bonus de 25% du salaire et stock-options à trois ans pour le top management chez PepsiCo
  • Environnement de travail : Label Great Place to Work pour PepsiCo et Best Place to Work pour LinkedIn

La lettre d’Indra Nooyi et la rencontre de Jeff Weiner avec les parents des salariés pour les remercier du « gift » qu’ils ont fait à l’entreprise se présentent ainsi comme une véritable valeur ajoutée.

C’est un complément cohérent à une politique de reconnaissance crédible et durable.

Faut-il opposer les anciens réseaux aux nouveaux ?

Les anciens réseaux sont en train de se mettre progressivement au digital… Cela minimise encore plus la barrière qu’il y avait entre nouveaux réseaux et anciens ! [JN, cité par QP]

(source : Wizbii)

De par l’actualité du moment – je co-écris avec Céline Lappas, un ouvrage sur LinkedIn – je m’interroge beaucoup sur la valeur perçue et la valeur réelle des réseaux professionnels.

Sans réseau, on arrive à rien (professionnellement), entend-on souvent. Mais le réseau, cela se travaille et se construit.

Sont-ils indissociables ? Sont-ils complémentaires ou redondants ?
Autour de moi, la plupart des personnes sont membres d’au moins 3 réseaux dits anciens et présents sur LinkedIn – et, quelques fois sur Viadéo, également.
Ils me disent en retirer des idées différentes et des échanges plus présents. Ils me disent aussi avoir besoin de plus de concret et de l’importance de bien mettre un visage sur un nom ou un avatar.
La démarche n’est pas très éloignée de la genèse des ApéroRH : ce lieu de rencontres informelles entre professionnels des RH.

brouillard

Je reste interrogatif sur l’impact des anciens réseaux présentés dans l’excellent article de Quentin Périnel sur Le Figaro, tels que le Rotary ou le Lions, pour attirer et fidéliser une jeune génération plus volatile et mobile – dans tous les sens du terme ainsi que pour créer une réelle valeur ajoutée, en plus de la présence physique, à ces rencontres.
Je pense que la frontière entre réseaux physiques et réseaux virtuels est de plus en plus en train de se brouiller et les deux se nourrissent mutuellement.

À combien de réseaux êtes-vous inscrits ? Comment y participez-vous ? Comment vous engagez-vous avec eux ?

Je suis preneur de vos retours. Merci !

[Brève] Trop belle pour être ingénieur ?

20130807-034318.jpg

Mieux vaut ne pas être trop séduisante pour être crédible quand on est développeuse web. C’est le cliché que contribue à véhiculer LinkedIn,le leader des réseaux sociaux professionnels. Le site a en effet effacé la photo de Florencia Altara, une bien jolie ingénieur web dont la société Toptal avait publié le portrait afin de recruter de nouveaux développeurs via le réseau.
(source)

3 conseils pour augmenter la visibilité de votre profil LinkedIn

La plus grande révolution des temps modernes, c’est cette soudaine et aveuglante visibilité du monde.[ Émile Ajar ]

5-Reasons-Recruiters-Dont-Click-Your-LinkedIn-Profile-Infographic-600x2310-vs2
Quand on sait que 97 % des recruteurs utilisent Linkedin pour sourcer des candidats, il est crucial de connaître les bonnes pratiques pour valoriser son profil et gagner en visibilité.

 

Conseil N°1 : construire et pérenniser son réseau professionnel

Le principal enjeu reste l’implantation dans un réseau. En effet, celui-ci doit être constitué en priorité de contacts liés à votre univers professionnel.
On favorisera donc les réseaux de travail et tout l’écosystème en gravitation autour du secteur d’activité dans lequel vous évoluez.
Par où commencer ? Vous pouvez débuter par les personnes de votre entourage (amicaux, familiaux et relationnels) peut-être indispensable.
Pour les étudiants ou jeunes actifs qui se lancent sur LinkedIn, pensez aux personnes qui vous ont accompagné pendant votre formation (enseignants, intervenants, maître de stage…).

 

Conseil N°2 : se forger une identité visuelle et rédactionnelle appropriées

Votre premier objectif est de trouver VOTRE photo de profil. Selon LinkedIn, « ajouter une photo de profil augmente la visibilité de celui-ci de 5% ».
Il est essentiel de choisir une photo de profil neutre et appropriée (exit les photos trop anciennes ou trop démonstratives).
Par ailleurs, Linkedin propose le champ « Headline ». Pourquoi ne pas exploiter pleinement cette opportunité ? Vous avez ainsi la possibilité de mettre en avant votre intitulé de poste, votre secteur d’activité, votre projet…afin de proposer une headline accrocheuse.
Évitez simplement un en-tête trop générique typographié, trop excentrique ou ennuyant.

 

Conseil N°3 : optimiser la visibilité de son profil et choix des mots clés

Pour optimiser la visibilité de votre profil afin qu’il « remonte » dans les recherches recruteur, il est indispensable de s’assurer tout d’abord qu’il est « public ».
Pensez également à intégrer les mots clés utilisés pour l’indexation du profil.
Les recherches et les fonctions de tri de profil candidats s’effectuent par les mots clés, d’où l’importance de choisir les bons mots-clés.
Choisissez les mots clés que vous seriez susceptibles d’entrer si vous deviez rechercher votre propre profil. Rechercher également les mots clés sur des profils qui sembleraient correspondre aux vôtre.

Pour conclure, l’essentiel est de maintenir une cohérence dans votre profil, de votre photo, à votre réseau en passant par le headline, le détail des expériences, et vos mots clés.

Les modifications ainsi faites, vous êtes parés pour le réseau professionnel préféré des recruteurs, en toute sérénité.

Votre profil LinkedIn est-il optimisé ? Avez-vous déjà été contacté à la suite d’une modification de votre profil ?