Posts tagged with "Femme"

Femmes des années 80k€ !

Il y a quelques jours, la Caisse d’Epargne a publié son Baromètre des Femmes Entrepreneures 2013. Ce nouveau cru s’intéresse aux femmes (hors auto-entrepreneuses) en activité depuis plus de 3 ans à la tête d’une structure de moins de 10 salariés et se distingue de celui l’année passée puisqu’en 2012, les chiffres portaient sur les entreprises de moins de 3 ans.

femmes80

A travers ce baromètre, le but est de mieux comprendre les attentes des entrepreneures, leurs peurs, leurs attentes, la gestion de leurs entreprises…

Quelques données clés :

– 58% des femmes interrogées “ne débranche jamais complètement” contre 50% des hommes

– 24% des femmes entrepreneures déclarent que leur entreprise se développer (21% pour ces messieurs)

– 56% des femmes consultée ont pour priorités principales de satisfaire ses clients (VS 54 pour les hommes)

– 82% des sondées pensent que des organisations professionnelles, leur chambre de Commerce et d’Industrie, Chambre des Métiers et de l’Artisanat seraient les plus à même à les aider lorsqu’elles ont besoin de conseils (vs. 64% pour les sondés) mais 69% pensent aussi que des experts privés peuvent répondre à leur besoin et les accompagner, la différence avec les hommes n’est que de deux petits points puisque leur conccurents masculins sont 67% à le penser.

– Les difficultés liées au marché ou au domaine d’activité est pour 50% des entrepreneures la difficultés principales, ils sont 51% à le penser.

La suite des chiffres sur la gestion d’une entreprise “au féminin” est accessible ici : baromètre.

Après la lecture de ce baromètre, la question qui s’en dégage est :

En 2013, l’entrepreneuriat porte-t-il encore une jupe ?

D’un point de vue générale, je suis ravie de voir que l’on s’intéresse aux femmes et que leur part du business augmente chaque année un peu plus mais je reste sceptique quant à une possible distinction genrée. Nous luttons, nous femmes, pour être les égales des hommes, nous ne demandons pas d’études particulières pour savoir si nos peurs sont identiques à celles des hommes. Imaginons le cas inverse, un Baromètre des Hommes Entrepreneurs 2013.

N’aurions nous pas crié au scandale ?

Attention, à travers ce constat je ne remets pas en question la pertinence de l’étude, je souhaite simplement m’interroger sur la véritable place des femmes dans le business. Le point est : nous avons franchi beaucoup d’étapes dans la construction d’une identité égalitaire en termes de vie professionnelle, hommes et femmes font les mêmes études, ont des parcours professionnels de plus en plus similaires (malgré des salaires pas toujours égaux…) mais l’approche du travail a de moins en moins de sexe, dès lors pourquoi maintenir un clivage ?

Quand j’ai soulevé ce point lors de la conférence BPCE, on m’a répondu que c’était générationnel. Que nous génération Y avions grandi dans cette distinction homme/femme.

Si vous voulez une peur de femmes qui essaie d’entreprendre : j’ai peur de ces stigmatisations. J’ai à la fois envie de me sentir unique dans mon projet mais aussi d’être “normal” oui sans “e”, j’ai pas envie d’être pensée en tant que femme, mais en tant qu’entrepreneur, sans le “e” également.

Je ne souhaite pas nier ma féminité, je veux juste pas que mon mascara ne compte pas autant que les parts que je peux mettre dans une société.

(Cet article a été écrit par Réjane Locatelli, suite à la conférence organisée par la Caisse d’Epargne, qui a eu lieu durant le salon des micro-entreprises. Merci Axelle pour l’invitation.)

Utiliser la nudité en tant que facteur d’achat n’est-il pas le degré 0 du marketing?

Innover, ce n’est pas avoir une nouvelle idée mais arrêter d’avoir une vieille idée. [Edwin Herbert Land]

Rebondissant sur la citation, je reste sceptique sur la campagne dont beaucoup de monde parle aujourd’hui : Envie De Faises et sa femme enceinte… nue !

Loin des campagnes digitales du moment, Envie de Fraises signe un affichage souterrain et qui soulève une intéressante question :

Peut-on jouer avec l’image d’une femme enceinte, nue ?

Sans être pudibond, je m’interroge toujours sur la volonté des publicitaires de vouloir afficher une forme de nudité et ce, quelque soit le produit vendu. N’est-ce pas jouer sur la facilité?

Je ne remets pas en cause la femme photographiée ni le fait de montrer une femme enceinte. Le point sur lequel je reste sceptique est le marronnier habituel de la nudité pour vendre un produit : des habits , dans ce cas précis – après les yaourts, les boissons gazeuses, la lessive…

Bref, quels étaient les objectifs de cette campagne? Quel a été le process de validation et de conception? Est-ce que le panel d’approbation était paritaire?

Et vous, vous en pensez quoi?

Je serais ravi de lire vos commentaires : hommes comme femmes, afin de comprendre ce que vous ressentez suite à cette campagne.

Merci !

[Journée de la Femme] Il le fallait…

Femme, femme, simplement j’te dis
Que j’t’aime, j’t’aime
T’es le feu qui brule
Et j’dors, dans ton corps
Pour me réchauffer en toi
Oh femme, femme, j’te dédie ces mots
A toi, rien qu’à toi
T’es comme un soleil qui brille
Dans mes nuits
Et je prends racine en toi
Femme, femme, star de mes films secrets
[Femme Que J’aime – Jean-Luc Lahaye]

Un visuel vu et revu, certes mais mis au goût du jour – de la Femme, donc – par l’équipe féminine de Creads, qui dénote ainsi d’une certaine ironie – que j’adore !

Et vous, qu’avez-vous fait pour fêter cette journée?

Pourquoi 65% des community managers sont des femmes?

Une femme qui aime transforme le monde. [Jacques de Bourbon Busset]

(interrogation et non pas interrogatoire!)

Pourquoi, Seigneur, Pourquoi?

Ok, mes chiffres sont anglophones – certes 90% américains, avec un soupçon de Canada et de UK.
Ok, ce n’est qu’une vision tronquée car basée sur du déclaratif.
Ok, il ne faut pas étendre les usages des médias sociaux d’un pays vers un autre – et Greg confirme!
Ok, les chiffres de salaires sont à comparer avec ceux étudiés lors de l’enquête Frenchweb.

Mais pourquoi  65% des CM sont des femmes?

Je suis preneur de toutes vos théories, retours d’expérience, début de réponse et autres joyeusetés !
Car je reste assez sceptique sur ce chiffre et cette féminisation du job.

Qu’en pensez-vous? J’attends vraiment avec impatience vos commentaires !

(via SocialFresh)