Sélectionner une page

Reprenons les échanges avec des startupers (débutés avec Cyril) en invitant Guillaume, qui est l’un des trois fondateurs de Pictarine, un réseau social, orienté photo (Et pour en savoir plus  le site, l’article dans la Tribune ou la Démo Interview, en fin d’article via JF Ruiz)

pictarine

Bonjour Guillaume, peux-tu te présenter en quelques lignes, ainsi que ta petite entreprise?
Bonjour, je suis donc Guillaume Martin (a.k.a Deuterome), j’ai 30 ans et mes études ont été orientées informatique et cryptographie (avant le Da Vinci Code), avec une orientation télécoms et progiciel. J’ai passé 5 ans en SSII dont 2 ans chez France Télécom puis 3 ans en tant que chef de projet finance. C’est durant cette mission que j’ai rencontré celui qui est devenu mon associé : Maxime Rafalimanana (son blog avec l’annonce de Pictarine)

L’idée de base est simple : à chaque soirée (ou événement) et grâce à l’essor des numériques, tout le monde fait des centaines de photos et pourtant, il est ardu de pouvoir toutes les récupérer, de par la multitude des sources (Picasa, Facebook, Flickr…)

Pictarine a été lancé, il y a 10 mois, pour pallier ce manque : c’est un mash-up entre un réseau social et un site de partage de photos ; i.e., en créant un « zest » (un album partagé), tu autorises les personnes de ton choix (et ce quelque soit son réseau initial) à partager, commenter, ajouter des photos, en toute sécurité.
Pictarine est là, pour permettre de revivre l’événement, après coup, grâce à la magie des photos et du partage.

Et par rapport à tes concurrents, comment te positionnes-tu ?
Nos trois grands avantages sont notre place en tant que réseau social et non seulement, en tant qu’un simple site de partage de photo ; l’aspect transverse de notre produit : on ne se limite à aucune plateforme, on « mashup » tout ; et, l’aspect collaboratif, interactionnel du produit.

Et vous êtes combien pour réussir tout ça, aujourd’hui ?
Nous sommes trois, avec une répartition par domaine : technique pour Maxime, design pour Guillain et business (avec une pointe de technique) pour moi.

Nous sommes également en recherche d’un profil technique (spécialisé en web et CSS) pour renforcer l’équipe.

Pour une première expérience entrepreneuriale, tout à l’air de bien rouler, non ?
Nous nous sommes donc lancés, il y a 10 mois, et après un début euphorique et une sensation de liberté intense, nous nous sommes astreints à une plus grande rigueur avec pour objectif de sortir un produit en 8 mois. Premier pari, tenu ! Nous sommes en train de déposer nos statuts pour monter une SAS (et ce point là fut difficile ; car, en France, pour trouver des informations et de l’aide, c’est la croix, la bannière) et de recueillir les premiers retours de nos utilisateurs.
Nos prochains objectifs sont d’enrichir Pictarine avec de nouvelles fonctionnalités (pour augmenter la viralité et le partage, entre autre) puis d’évoluer, dans un second temps, vers des offres payantes.

Quel est l’ouvrage d’entrepreneuriat qui t’a le plus marqué ?
Sans hésiter, je parlerais de La réalité de l’Entrepreneuriat de Guy Kawasaki (aux Editions Diateino, dans sa version française) qui est une source d’inspiration et de conseils pratiques.
Dernièrement, je suis en train d’étudier Inbounds Marketing de Brian Halligan, afin d’en apprendre plus sur le positionnement d’un produit sur le web, sur la stratégie de blogging et le marketing 2.0, en général.

A ton tour de passer le relais et de transmettre un peu de sagesse pour les générations futures, qui ont des aspirations créatrices, que leur dirais-tu?
De bien se renseigner sur leur métier, de se lancer rapidement et de ne pas avoir peur de parler de ses idées.

Un mot de la fin voire « un zeste d’humour » ?
Juste pour préciser que, chez Pictarine, l’innovation nous tient à cœur et que notre but est de créer la différence pour créer la valeur.

Merci Guillaume, bon courage pour vos prochaines étapes et à bientôt pour la suite des aventures de Pictarine, que nous souhaitons sans pépin !

[vimeo]http://vimeo.com/9919807[/vimeo]