Sélectionner une page

Le treizième travail d’Hercule : trouver un emploi. [Roland Topor]

(source)

Selon le site Glassdoor, un stagiaire chez Facebook recevrait mensuellement, en moyenne,  6 229 dollars américains – i.e. 4 740,25 euros.

Pas mal, pour un stage, non?

Et pour couronner le tout, une prime de dépenses courantes – afin d’améliorer leur vie quotidienne – de 1000 dollars américains – i.e. 761, 42 euros – est également incluse. Bien sûr, sans compter les paniers de fruits, nourritures et smoothies à volonté, dans des espaces dédiés, propices au bien-être.

Et pendant ce temps, en France?

(source : Urssaf)

Gratification

L’article 30 de la loi du 24 novembre 2009 relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie impose le versement d’une gratification pour les stages d’une durée supérieure à 2 mois (au lieu de 3 mois précédemment).
Le décret n°2008-96 du 31 janvier 2008 prévoit que le montant horaire de la gratification est fixé à 12,5% du plafond horaire de la sécurité sociale et ce dès le 1er jour de stage.

Soit, pour 2012, par mois, (23 x 12,5% x 151,67) =

436,05 Euros

Accès du stagiaire à la cantine de l’entreprise

La fourniture du repas à la cantine moyennant une participation des salariés constitue un avantage en nature. Cet avantage doit en principe être intégré dans l’assiette des cotisations pour un montant évalué à la différence entre le montant du forfait avantage en nature et le montant de la participation personnelle du salarié. Toutefois, par tolérance, il est permis de négliger cet avantage en nature lorsque la participation du salarié est au moins égale à la moitié du forfait.
Cette tolérance ministérielle est également applicable aux stagiaires.
Dans le cas où le montant de la gratification est au moins égal à la franchise de cotisations, si la prise de repas à la cantine par le stagiaire respecte les limites fixées ci-dessus, aucune cotisation ne sera due, l’avantage en nature étant négligé.

Attribution des titres restaurant

L’attribution de titres restaurant n’est en principe admise que pour les salariés de l’entreprise. Toutefois, lorsque l’entreprise ne dispose pas de cantine, il est admis que des titres restaurant soient attribués à des stagiaires.

Et après, on s’étonne qu’en France, on ne sente pas la gniak des stagiaires… On entend des personnes se plaindre du faible taux de conversion {stage; CDI}… On voit des stagiaires démotivés, sans réel mission, mal intégrés dans l’entreprise, esclavagisés…

Bref, vous en connaissez tous – voire même, vous avez pratiqué ces stages-cafés-photocopies, non?

Je concluerais sur une phrase de ma grand-mère – et oui, encore une! – à méditer 🙂

On attrape pas des mouches avec du vinaigre.

Et vous, comment traitez-vous vos stagiaires?

Pour en savoir plus, cet excellent et très complet article de net-iris