RH au cinéma : révélation de talent avec To Rome with Love

J’ai été expulsé du lycée pour avoir triché pendant un examen de métaphysique ;  je lisais dans les pensées de mon voisin.  [Woody Allen]

 

RH au Cinema Theme

Lors de notre précédente séance RH au cinéma, je vous présentais un entretien annuel avec Madmen.
Où Comment Harry Crane avait habillement obtenu (et mérité) sa nouvelle promotion et négocié son augmentation de salaire.

La séance d’aujourd’hui porte sur le mentoring et la révélation de talent.
L’oeuvre cinématographique est : « To Rome with Love« , le dernier film de Woody Allen, sorti en 2012.

 

Intérêt du clin d’œil d’aujourd’hui : To Rome with Love, un kaléidoscope sentimentale signé Woody.

To Rome with Love vous fait voyager un été dans la capitale italienne au fil de quatre histoires où se mêle souvenirs, tendresse, maladresse et quiproquos.

L’histoire qui nous intéresse ici c’est celle de Woody Allen jouant le rôle de Jerry, un Directeur d’Opéra venu à Rome avec sa femme.
Leur fille est tombée sous le charme d’un un avocat italien et cette période d’été est l’occasion rêvée pour rencontrer la belle famille.

A la Découverte du Talent

Woody Allen est invité avec sa femme à un dîner dans la belle famille. Préparatifs du repas, chacun vacque à ses occupations.
Woody Allen déambule dans le grand appartement et entend par hasard au détour d’un couloir, une chant noble, intense et brillant. Une véritable performance vocale.
La voix vient de la salle de bain. Woody Allen découvre qu’il s’agit de la voix du maître de maison, Giancarlo, le futur beau père de sa fille.

Le repas est sur le point d’être servi, les trois générations regagnent leur place.
Pétillant d’imagination, Woody Allen demande à ce chanteur s’il avait déjà pensé à faire de représentations pour exposer sa performance vocale.
Giancarlo répond simplement qu’il ne chante que pour lui et sous sa douche depuis qu’il est tout petit.
Allen insiste en mettant en avant que ce serait même égoïste de ne pas faire profiter le monde de ce talent artistique.

Véritable envie de révéler ce talent ou bien simple vision business envisagée par les concerts et prestations de l’artiste ?
Au cours du repas et par la suite, Giancarlo s’énerve quelque peu après Allen : « Je ne chante que pour moi, et moi seul, je ne souhaite pas intégrer votre cercle de productions »

 

To_Rome_With_Love

 

Faire preuve de persévérance

Finalement grâce à un déclic (que je vous laisserai découvrir en visionnant le film), lancé par Allen, Giancarlo accepte de passer une audition dans un studio d’enregistrement.
Une audition qui se solde par…un échec cuisant.
La voix forte, juste, brillante écoutée il y a quelque semaine à la porte de la salle de bain familial, s’est transformée en une voix pauvre, faible et aussi claire qu’une flaque de mélasse.
Les deux hommes sont déçus. Giancarlo reproche à Allen de l’avoir fait se ridiculiser lors de l’audition. Il énonce pour la énième fois qu’il ne chante que pour lui et que sous douche!

Vers la Révélation du Talent

Deuxième déclic de Woody Allen : « Puisque vous ne pouvez chanter que la douche, et bien vous chanterez sous votre douche« .
La vidéo vous présente ainsi la séquence du film où Giancarlo se produit la première fois en salle de concert.
Comme vous pourrez le constater, c’est un véritable succès.

 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=B-roHTmiSFo[/youtube]

 

Quelques idées sur le clin d’œil d’aujourd’hui : Bonne ou mauvaise pratique ?

Pourquoi selon moi, Woody Allen réussit-il son pari fou de faire chanter Giancarlo devant un public averti, et le conduire au succès ?
Il y a selon moi trois paramètres clés :

  1. Paramètre « chance » : Il faut avoir la chance d’être au bon endroit au bon moment.
    Woody Allen qui s’ennuyait dans le salon a entendu par hasard une voix extraordinaire à travers les murs de la salle bain de la belle famille : rien n’avait été prévu, ni organisé.
  2. Paramètre « persuasion » : Il doit y avoir une source de motivation forte pour inciter la personne à réaliser son action.
    Woody Allen est Producteur. C’est sa source cette persévérance qui ont réussi à trouver le fameux déclic pour inciter son mentee à monter et à remonter sur les planches
  3. Paramètre « adaptation » : une fois le talent identifié, il faut savoir la situation dans laquelle le mentee pourra parfaitement révéler ce talent.
    Woody Allen a osé casser les codes ! Osera t-on parler de pratique disruptive ? Déplacer la zone de confort de son mentee pour que celui puisse chanter n’importe où et n’importe quand, en préservant son talent : la qualité de sa voix.

 

Et si le vrai talent du mentor c’était d’adapter les conditions pour révéler le talent de son mentee ?

Est-ce que vous avez déjà eu l’occasion d’adapter des conditions pour révéler un talent chez un collaborateur, un ami ou bien un membre de votre famille ?

Partagez vos expériences !

Speak up! Let us know what you think.