Quelques retours sur le #SWLYON

L’entrepreneur est essentiellement un visionnaire. Il peut visualiser une chose et, ce faisant, il voit comment la faire arriver. [Robert L. Schwartz]

Comme vous avez pu le lire précédemment, j’étais ce weekend à Lyon pour le premier Startup Weekend Lyon (#swlyon su Twitter) en tant que mentor puis membre du jury. Et bien qu’il soit toujours intéressant de souligner les points importants et d’en tirer des leçons, je ne m’attarderais pas trop sur le sujet, de par mon décalage horaire – actuellement à Houston, TX – et par le futur article écrit par Sarra, une jeune entrepreneure en plein démarrage, qui a participé à ce #SWLYON – à l’image de Lucas et Julien, précédemment au #SWTO.

Fait #1 : Un évènement maîtrisé, riche et énergique

Pourquoi est-ce que j’avance ça, me diriez-vous?

Pour les 39% d’idées pitchées dès le vendredi soir, pour les keynotes – sous Prezi – dynamique et percutante (Marc Thouvenin pour la première et Sylvain Tillon pour la seconde), pour la qualité des prototypes malgré une pénurie forte de développeurs, pour le brassage géographique, pour les profils divers et variés (avec certes, une majorité masculine) et surtout pour une organisation digne d’un croisement entre l’armée israélienne (rigueur et structure) et les Bisounours (prévenance et disponibilité)

Un joli coup de chapeau pour cette première lyonnaise à tous les organisateurs – qui planchent déjà sur l’organisation de la deuxième version en octobre 2011.

Fait #2 : Accentuer l’impact des médias sociaux

Et ce, tant sur l’interne (utilisation du collaboratif entre les membres d’une même équipe ainsi qu’entre les équipes, un jury plus pertinent sur ses aspects…) que sur l’externe (structuration plus forte du live-tweeting, mise en place d’un live-blogging…)

NB: Guillaume s’est essayé au live-blogging pour la dernière journée mais seul… A structurer pour en tirer plus de bénéfices, donc.

Fait #3 : Le diable est dans les détails

Que ce soit pour passer la nuit sur place ou avoir accès à un serveur distant ou organiser les passages des mentors, il est important de bien prendre en compte ces « détails », qui peuvent avoir un fort impact.

Rien de telle qu’une musique (et une vidéo) qui permet de créer l’engouement et la dynamique de groupe. Vous en pensez quoi?

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=exmwSxv7XJI[/youtube]

Fait #4 :Rien ne vaut les histoires racontées par les hommes de l’intérieur

Donc, de grands merci pour les excellents articles à Philippe Couzon, Futur Entrepreneur, Alexandre Le Danff ou en suivant le fil Twitter du hashtag #swlyon – et prochainement l’article de Sarra…

Update du 2011/02/22: J’ajoute les articles de Jérome Poiraud (l’un des organisateurs de talent et le photographe officiel) et de Marc Thouvenin (celui de la première keynote et mon voisin de jury avec qui j’ai beaucoup apprécié d’échanger)

Quoi qu’il en soit, ce fut un moment incroyablement enthousiasmant et riche ! A refaire, donc !

D’ailleurs, il n’est pas impossible que vous me voyiez traîner mes baskets au Startup Weekend Nice – Sophia Antipolis (a.k.a. #SWNSA) Et vous? 🙂

– N’hésitez pas à me faire part de vos réactions quant au #swlyon en commentaires et dans tous les cas, n’hésitez pas à suivre cette aventure via Twitter voire même via Facebook. Vous pouvez aussi vous abonner pour être tenu au courant de la publication des prochains billets.

  1. eheh live-blogging.. 🙂 en tous cas je suis ravie de t’en avoir parlé si ça peut devenir un système qui s’étend. C’est vraiment un gros travail mais ça peut avoir un réel impact.
    Chouette aussi d’avoir des retours a posteriori de gens de l’intérieur et si ça vient d’une fille ça ne fera que répondre à une des interrogations de mon dernier billet d’ailleurs si elle veut bien poser quelques-uns de ses arguments sur le sujet, je serai curieuse de les lire!

  2. Très content d’avoir participé à ce Startup Weekend en tant que Pitcheur et aussi dans la team Pokilist !
    Notre projet continue grâce à une équipe très très motivée!

    A bientôt sans doute dans un autre SW !

  3. Ça avait l’air tellement bien… Mais je suis un peu loin de Lyon malheureusement.
    Trop excellente ta vidéo, j’adore 🙂

  4. Argh, déçu de ne pas avoir pu participer cette année, je serais peut être au rendez-vous de Nice !

  5. @Catherine : L’article de Sarra arrive bientôt et j’espère qu’elle apportera des arguments à ta problématique.
    @Alexandre : Avec grand plaisir sur un prochain SW et bravo à la team PokiList. Sans trop en dévoiler, vous faisiez parti de mon trio de tête 🙂 Je serais ravi d’avoir le suivi de l’aventure !
    @Bastien : Alors fonce! Il y a le StartupWeekend Nice-Sophia-Antipolis et nous sommes plusieurs à descendre de Paris. Donc…
    @Jérôme : Il y a des SW un peu partout en France et dans le monde. Donc, je suis sûr que tu vas réussir à en trouver un pas loin 🙂 Et puis, bientôt tu es sur Paris, non? (PS: Je vais bientôt répondre à tes derniers mails, je ne t’oublie pas…)
    @Graphisme-Grenoble: Au plaisir de te croiser à Sophia, alors. N’hésite pas à me contacter pour m’en dire plus!

  6. Juste pour appuyer ce petit billet: SWLyon, c’était vraiment sympa!
    Et il ne faut pas que cela s’arrete car les équipes se donnent encore des nouvelles et ce serait top que ca se maintienne sur le temps !

    A très bientot peut être!

    @lauperrard, Pokilist pitcheuse!

  7. @Laura : Merci de ton commentaire et je suis d’accord avec ton commentaire sur la nécessité de prendre en compte les équipes dans le temps i.e. de les accompagner et les aider dans l’exécution de leur projet initié en 54h. Personnellement, je serais ravi d’avoir des nouvelles de PokiList et si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Up Next:

Bien préparer le #SWLY grâce aux retours sur le #SWTO

Bien préparer le #SWLY grâce aux retours sur le #SWTO