Pourquoi chaque entrepreneur a besoin de son Monsieur Miyagi?

[Cet article a été écrit en exclusivité pour le blog Enviedentreprendre]

« L’Homme qui attrape mouche avec des baguettes est Homme qui réussi tout!» [Monsieur Miyagi]

karate_kid2_01_mouche(crédit image)

Parfois, sur le tortueux chemin de la création d’entreprise, on se sent perdu, abandonné, en proie aux doutes, pas à sa place, (temporairement) dépassé…un peu à l’image de Daniel LaRusso.

Issu du cultissime Karaté Kid, Daniel LaRusso est le prototype même du petit brun gringalet et sympa. Il emménage en Californie, loin de ses terres natales et débarque dans un nouveau lycée. Et comme vous pouvez le savoir, pas facile d’être un petit nouveau ! Puis, il tombe sous le charme d’une jolie blondinette, qui, bien sûr, est anciennement liée au chef d’un gang de blonds californiens / karatéka / motards du lycée. Daniel se fait agressé, frappé et humilié. Pour récupérer la fille et son orgueil, il doit se défendre ! Et c’est là, où intervient M. Miyagi.

Grâce aux conseils avisés et autres perles de sagesse, M. Miyagi enseigne à Daniel la défense par le karaté et ouvre ce dernier à une nouvelle vie : une initiation, en quelque sorte.

Quels conseils M. Miyagi a-t-il pu donner à Daniel, pour autant le transformer ? En quoi ces mêmes conseils pourraient servir à tous entrepreneurs ?

1. wax On / wax Off

« Wax on, wax off. Don’t forget to breath, very important. Wax on, wax off. Wax on, wax off.” M. Miyagi

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=3PycZtfns_U[/youtube]

Toutes les leçons de M. Miyagi reposent sur des tâches d’apparence anodines : laver la voiture, peindre la clôture… Et pourtant, au bout du compte, chacun des ses mouvements banaux sont des fondamentaux de karaté.

Chers entrepreneurs, pas un jour ne passera sans certaines tâches pénibles, anodines et non gratifiantes ! Les journées de prospection téléphonique où vous passerez et repasserez votre discours commercial, les déclarations fastidieuses d’URSSAF, les échanges (parfois piquants) quotidiens avec vos pairs sur votre business-model, toutes ces tâches, qui certes, ne sont pas des plus valorisantes mais chacune d’elles vous amènent un peu plus prêt de votre but : vous devenez plus précis dans vos arguments, vous adaptez certaines de vos offres afin de répondre au mieux à votre audience, vous anticipez vos déclarations fiscales (et avez même un rétro planning pour ces dernières).
Donc, ne négligez pas les bases, ne soyez pas rebuté, retroussez vos manches et lustrez !

Et pour la suite, foncez sur le blog Enviedentreprendre

karate_kid(crédit image)

4 Comments

Speak up! Let us know what you think.