Nouvelle tendance : l’entreprise développe ses propres réseaux sociaux

[Cet article est une reprise du blog des pages emplois du journal Ouest France, que je me permets de partager.]

Travail collaboratif qui joue la transparence poussée à l’extrême. Les entreprises ont-elles encore le choix ?

Les paradigmes ont changé.
Le développement des nouvelles technologies a fortement impacté ces dernières années les méthodes de travail.
La mode est au travail collaboratif et au réseautage.
Il n’y a qu’à voir le succès des réseaux sociaux privés et professionnels tels que Facebook, Viadeo et LinkedIn pour se rendre compte combien il est important aujourd’hui de partager ses informations.

(…)

Usage RH des réseaux sociaux

Par conséquent, depuis quelque temps, les entreprises ont été contraintes de mettre en place des politiques de e-reputation (…) [et] communiquer sur des projets concrets de l’entreprise et sur ses valeurs.

Certaines entreprises mettent même en place des services de relations bloggers à l’image de ceux qui existent pour les relations presse. Des DRH ont même lancé des blogs RH !

(…) 80 % des personnes peuvent postuler dans l’entreprise juste parce qu’elles auraient un bouche à oreille positif ! À savoir 30 % des personnes qui systématiquement recherchent un avis sur le net en émettent un également. C’est l’ère des « influenceurs influencés ».

Les internautes utilisent les réseaux sociaux pour le divertissement (76 %), des prises de contact (75 %), des réponses à des offres d’emploi (33 %), des prises d’information sur l’entreprise (29 %).

(…)

Aussi, les entreprises (…) n’ont plus le choix : pour plaire, elles doivent faire évoluer leurs méthodes de travail vers plus de collaboratif, et leur communication vers plus de transparence  (…) [et vont donc] créer des réseaux sociaux en interne. (…)

Didier Baichère, DRH France d’Alcatel Lucent [entreprise précurseur du mouvement] explique : « Nous avons lancé “Engage” en 2010, notre propre réseau social interne, pour que les salariés puissent s’exprimer et créer des communautés. Pour ma part, je n’utilise plus que ce réseau social pour travailler avec mon équipe composée d’une centaine de collaborateurs. Ce réseau social est l’aboutissement de notre réflexion sur le travail collaboratif. Tous les projets sont gérés au travers de cette plateforme (…) Il faut instaurer une communication continue entre l’extérieur et l’intérieur. Le candidat de demain cherchera à savoir si les discours de l’entreprise pour l’attirer sont bien réels. »

Et vous, qu’en pensez-vous? Avez-vous des cas d’entreprises ayant mis en oeuvre cette transparence?

– N’hésitez pas à me faire part de vos retours d’expérience en commentaires  et dans tous les cas, n’hésitez pas à partager cet article via Twitter voire même via Facebook. Vous pouvez aussi vous abonner pour être tenu au courant de la publication des prochains billets.

 

2 Comments

  • A mon sens le plus important à retenir : C’est l’ère des « influenceurs influencés ». Sujet à développer !

  • Effectivement, les paradigmes ont changé. Je suis optimiste mais je crois qu’il s’agit d’une fantastique opportunité pour les entreprises qui épousent le paradigme au lieu de le rejeter comme le font, hélas, beaucoup.

Speak up! Let us know what you think.