LinkedIn vient de débrancher Facebook et Monster

Qu’arriverait-il si l’humanité quittait la planète en oubliant de débrancher le dernier robot. [Wall-E]

Au 1er juillet 2011, LinkedIn a débranché l’accès à son API pour 6 services-tiers, en raisons de violations des termes de services de ces dites entreprises, selon LinkedIn.

Les 6 sercices-tiers – qui avaient donc préalablement accès à l’API de LinkedIn sont le réseau social professionnel de Facebook : BranchOut, l’application de recrutement social de Monster : Beknown, l’application de gestion de marques : Visible.me, le service de CV : Daxtra, le gestionnaire de réputation professionnelle : Mixtent et CRM-Gadget.

Les principaux griefs exprimés par LinkedIn à l’encontre de ces services sont l’usage fait pour promouvoir par messagerie LinkedIn leurs applications, le fait de facturer un accès à LinkedIn – gratuit – aux utilisateurs de leurs services et le stockage des données des membres LinkedIn dans les dits services.

On peut se poser décemment la question si cette intervention n’est pas trop sévère ou si simplement, LinkedIn n’est pas en train d’aplanir le terrain et permettre ainsi à ces propres développeurs – merci l’introduction en Bourse – de fournir ces mêmes services, sur la plateforme LinkedIn.

Cependant, LinkedIn laisse la porte ouverte aux services cités, en leur promettant une ré-ouverture vers leur API, sitôt en accord avec les termes de services.
En parallèle, de nombreuses transactions sont ouvertes avec d’autres startups-développeuses de services pour monétiser l’accès à l’API LinkedIn.
Une affaire à suivre, donc…

La réponse de BranchOut ne se fit pas attendre :

Chez BranchOut, nous considérons que la prochaine génération de plateforme pour networker de manière professionnelle sera Facebook. Les changements de l’API LinkedIn n’a que peu d’impact sur BranchOut, n’étant utilisé que par un petit nombre d’utilisateurs.

De même que pour Monster :

Nous sommes surpris et déçus par la décision de LinkedIn, qui, selon nous, ne va pas seulement à l’encontre des intérêts des utilisateurs de LinkedIn mais également à l’encontre des valeurs pronées par LinkedIn – ouverture et connectivité. Les networkers professionnels sont sociaux par nature et LinkedIn vient simplement de limiter leur capacité à se connecter quand et où ils veulent. (…) Bien que l’opération de LinkedIn créé une gêne pour les utilisateurs de BeKnown, ils pourront continuer à étendre leur réseau vers les plus grands sites tels que Facebook, Yahoo, Google et Monster.

(Pour de plus amples informations, vous pouvez retrouver l’article original et en anglais sur TechCrunch)

Que pensez-vous de ce mouvement : défense ou attaque?

– N’hésitez pas à me faire part de vos retours en commentaires  et dans tous les cas, vous pouvez me suivre sur Twitter voire même sur Facebook ou LinkedIn et surtout partager cet article. Vous pouvez aussi vous abonner pour être tenu au courant de la publication des prochains billets.
Et si vous vous sentez l’âme d’un blogueur ou si vous avez simplement envie de partager vos réflexions, je vous invite à venir écrire ici !

 

3 Comments

  • C’est bientôt tout l’écosystème du web 2.0 qui sera nécessaire de revoir. C’est l’interrogation que je me posais dans l’un de mes articles  » opendata sémantique BtoB  »

    Je pense que nous arrivons à ces situations car le modèle économique est basé uniquement sur la publicité et donc la nécessité d’avoir le plus grand nombre d’utilisateurs. La base du modèle économique doit être le produit ou le service que l’on rend. Le coeur de métier d’un réseau social doit être la mise en relation, et non la publicité.

    Le modèle économique basé uniquement sur la publicité surévalue n’importe quelle société, y compris Facebook. Si l’on utilisait le critère de l’activité, on remarquerait le décalage entre virtuel et réel. CQFD.

  • Bonjour,
    On assiste à mon sens à ce qui ressemble à une bataille pour obtenir le meilleur positionnement à l’heure où la rentabilité des réseaux sociaux va devoir prendre le pas sur la course aux membres. Les introductions en bourse ne sont pas étrangères au problème et vont sûrement accélérer le phénomène. L’entrée en Bourse a en effet des conséquences pour les dirigeants d’entreprise : au moindre décalage par rapport aux prévisions financières annoncées, les investisseurs ont tendance à rapidement sanctionner l’entreprise et ce couperet revient trimestriellement !.
    A suivre donc surtout au regard des prochaines introductions annoncées dans le secteur du web2.0 aux Etats-Unis…

  • […] du Premier Réseau social professionnel au monde ne s’est pas fait attendre puisque “ Linkedin vient de débrancher Facebook et Monster” comme l’indiquait hier matin Jean-Noël CHAINTREUIL sur son blog.En effet, LinkedIn a […]

Speak up! Let us know what you think.