Sélectionner une page

« Celui qui n’a pas d’objectifs ne risque pas de les atteindre. » [Sun Tzu]

Parlons un peu de Louis V. GERSTNER Jr. mais étant entre nous, nous l’appellerons Lou!

Gerstner

 Mais qui est donc ce fameux Lou?

Avec ses cheveux blancs, son visage tout rond et son sourire malicieux, on le verrait plus en papy-gâteau qu’en requin HEC/Harvard/Wall-Street, non?

Mais alors, comment peut-il révolutionner ma vie d’entrepreneur ?

Tout simplement, Lou est l’Homme qui a fait IBM et qui a inventé le concept d’ e-business !

Mais, ce qui nous intéresse ici, est simplement une anecdote de son passé! Revenons aux origines, en 1972, pour être précis.
Lou était en train de tondre sa pelouse quand se produisit un terrible accident : il se coupa partiellement les deux doigts de la main droite. Tondre une pelouse en 1972 n’était pas une partie de plaisir : pas de petits tracteurs ou de tondeuse autotractée !
On raconte qu’au moment où le chirurgien rattachait les doigts de Lou à sa main, Lou lui demanda apparemment de bien vouloir se dépêcher un peu. Pourquoi ? Parce qu’il avait une réunion le lendemain.

C’était certainement une réunion très importante…mais était-elle aussi importante que les deux doigts de sa main droite ?

Et un entrepreneur se doit d’avoir un état d’esprit similaire à celui de Lou. Bien entendu, je ne dis pas que la fin justifie les moyens simplement qu’un entrepreneur se doit d’être plus un être obstiné et monomaniaque (proche d’un Machiavel) qu’un hybride issu d’un croisement entre un petit Poney et un Bisounours.

Quelles sont donc les leçons à tirer de l’expérience de Lou ?

1. Détermination
Il faut toujours avoir un objectif défini avec clarté et précision, délimité et restreint. Il est impératif de posséder un leitmotiv puissant et fort – afin d’éviter le business-blues de l’entrepreneur : merci @bibear, pour son post – i.e. la réponse au fameux « je sais où je vais », propre à tout bon entrepreneur.

2. Focalisation
Un seul et unique objectif sur lequel l’entrepreneur doit rassembler toutes ses facultés intellectuelles et physiques. Ne pas se disperser, ne pas s’éparpiller, ne pas avoir une multitude d’objectif secondaires.

3. Dévotion
L’entrepreneur se doit d’être entièrement dévoué à son objectif, d’une application rigoureuse, quasi monastique et ce, quelque soit, le cycle de sa motivation. Et croyez-moi, tout ne sera pas rose, tout ne sera pas simple

Remerciez Lou pour l’anecdote et bien qu’en travaillant sans relâche, ne perdez jamais de vue votre objectif.