Sélectionner une page

« Il y a des gens formidables
Qu’on rencontre au mauvais moment.
Et il y a des gens qui sont formidables
Parce qu’on les rencontre au bon moment. »
[Sagesse Polonaise]

 La Délicatesse est le 8ième roman de David Foenkinos

Son auteur :

David Foenkinos avoue une admiration sans bornes pour le roman Belle du Seigneur d’Albert Cohen, ce qui l’amène à décliner régulièrement le thème de l’amour dans ses œuvres littéraires. Il se consacre principalement au roman.Il est l’auteur de neuf romans dont « Le potentiel érotique de ma femme », « Nos séparations »… Ses romans sont traduits dans plus d’une vingtaine de pays.
David a également publié un livre consacré à John Lennon, en tant que fan. Ce livre est à la fois une biographie et une fiction, qui va au-delà des faits et imagine ce qu’ils cachent.

La 4ième de couverture :

« François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus, ce serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, c’est parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse…
– Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, je crois, répondit Nathalie.
Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité. »

J’en pense quoi ?

« C’était comme la fin subite de quelque chose qui l’avait animé depuis des années. La fin d’une possibilité. La soirée avait eu le parcours du Titanic. Festive au début, elle mourait dans un naufrage. La vérité avait souvent l’allure d’un iceberg. » (p.62) 

Roman au genre difficilement descriptible : Est-ce un roman d’amour? Non… Est-ce une biographie? Non… Pas de SF ni policier ni historique. Pas un essai et encore moins une nouvelle, une fable ou un conte. C’est donc un OLNI 🙂 (Ouvrage Littéraire Non Identifié)

« Le livre était ainsi coupé en deux ; la première partie avait été lue du vivant de François. Et à la page 321, il était mort. Que fallait-il faire ? Peut-on poursuivre la lecture d’un livre interrompu par la mort de son mari ? »

Et plus sérieusement, j’aimerais définir La Délicatesse comme un roman de vie… Entrecoupé de pensées, de fragments fugaces de sagesse populaire, de définition ou de simples faits relatés.

J’ai aimé apprendre que si John Lennon n’avait pas été tué en 1980, il aurait été en charge de la bande-son du film Titanic en 1994 (?)  ainsi que l’importance du 29 octobre 1960 dans la vie de Mohammed Ali.

Bref, à l’image du roman de Fabio Volo, j’ai adoré ce livre doux, piquant, attachant, pertinent, optimiste, tragi-comique, sucré, cynique, tendre… Bref, un livre à lire, vous l’avez compris, sans ambition particulière… Juste une tranche de vie divertissante et simple !

NB: Un film, scénarisé par David lui-même, sortira sur les écrans français, le 21 décembre 2011 – avec Audrey Tautou, François Damiens, Bruno Todeschini et Joséphine de Meaux.

Bonne lecture et bon dimanche à tous!

– N’hésitez pas à me faire part de vos retours en commentaires  et dans tous les cas, vous pouvez me suivre sur Twitter voire même sur Facebook ou LinkedIn et surtout partager cet article. Vous pouvez aussi vous abonner pour être tenu au courant de la publication des prochains billets.

Et si vous vous sentez l’âme d’un blogueur ou si vous avez simplement envie de partager vos réflexions, je vous invite à venir écrire ici !