Sélectionner une page

Innover, ce n’est pas avoir une nouvelle idée mais arrêter d’avoir une vieille idée.[Edwin Herbert Land]

Snoop Dogg vient de muscler son jeu social en franchissant une étape : il a tweeté sa candidature au poste nouvellement ouvert de Directeur de Yahoo.

C’est peut-être une blague potache ou une envie de bousculer certaines idées reçues certes, mais implicitement, cela pose une question de fond sur la jeune génération – inclus son esprit de synthèse et son amour des médias sociaux – et la pertinence de tweeter son CV à un potentiel employeur.

Ok, ce fut un échec pour Snoop Dogg.

Mais est-ce que ça pourrait marcher pour vous?

Il est indéniable que les médias sociaux ont ouvert de nouvelles possibilités d’interactions entre les employés et les entreprises – et ce n’est pas les organisateurs de futurs conférences autour du recrutement qui me diront le contraire ! 🙂
Donc, pourquoi ne pas en tirer avantage, pourriez-vous vous dire! Certes, c’est possible mais sous 2 conditions :

1. Ce n’est pas pour tous les domaines.

C’est une question de bon sens. Si vous êtes dans les médias sociaux ou la techno, bien sûr que ce sera plus simple que si vous êtes contrôleur de gestion dans l’industrie chimique ou logisticien dans le retail.

Donc, vérifiez bien la présence et l’engagement de votre potentiel employeur sur les réseaux sociaux avant de tweeter. Si vous sentez qu’il sera ignoré ou mal perçu, préférez une voie plus classique.

2. Soyez concis, clair et créatif.

Vous décidez d’envoyer ce fameux tweet – incluant bien sûr un lien vers votre CV – donc vous devez vous assurer que ce dernier sera assez explicite sur votre intérêt pour l’entreprise et assez engageant pour cliquer sur votre lien puis déclencher une réponse.

Tweeter son CV n’est pas un fait commun ! Encore !


D’où la nécessité de faire attention de ne pas être trop en avance.
Si vous voulez prendre un risque, réfléchissez et plongez – mais en étant prêt à en payer les conséquences.
Car, si vous voulez que votre potentiel employeur vous prenne au sérieux sur votre envie de postuler – et non pas en simple dilettante tweetant à toutes les entreprises susceptibles de recruter – alors, tourner 7 fois vos doigts dans vos poches avant de pianoter sur votre clavier !

(Librement inspiré de l’article de mediabistro)

Oseriez-vous prendre un tel risque? L’avez-vous déjà fait?

 – N’hésitez pas à partager vos retours en commentaires, ci-dessous!
Pour débattre et échanger, vous pouvez le faire sur Twitter, sur Facebook ou sur LinkedIn. Vous pouvez aussi vous abonner à ce blog et ainsi être tenu au courant de la publication des prochains billets.