Sélectionner une page

Le potentiel de la géolocalisation est encore à peine effleuré et (…) tout reste à inventer. [Clément Vouillon]

Nommé directeur général d’Havas en mars 2011, David Jones était jusque-là PDG du réseau d’agences.

Dans le cadre du Festival international de la créativité à Cannes, il
s’exprime sur sa vision des nouveaux médias sociaux.

Je crois fondamentalement à la géolocalisation.
Dans les trois ans à venir, elle va révolutionner non seulement nos métiers, mais la consommation en général.
Le mot le plus important dans le marketing va devenir : « où ?».
Facebook a ainsi lancé « Facebook Places » permettant d’informer sa communauté de l’endroit où l’on se trouve.
Il a déjà monté des opérations commerciales, avec GAP par exemple, qui proposait une paire de jeans gratuite aux 10.000 premières personnes à s’enregistrer sur une boutique GAP via « Facebook Places ».
En multipliant les accords de deals d’achats groupés et en les croisant avec la géolocalisation, Facebook pourrait générer un énorme revenu.

(Retrouvez l’interview complète de David Jones sur Les Echos.)

Et pour rappel, l’offre des édition Diateino suit toujours son cours : pour un ouvrage de Marketing et Géolocalisation Sociale – qui vous permettra de mieux appréhender les enjeux de la géolocalisation et vous donnera les clefs d’une opération réussie –le cahier d’exercice de Seth Godin, pour décupler votre créativité, vous sera offert !

Et vous, que pensez-vous de la Géolocalisation?

– N’hésitez pas à me faire part de vos retours en commentaires  et dans tous les cas, vous pouvez me suivre sur Twitter voire même sur Facebook ou LinkedIn et surtout partager cet article. Vous pouvez aussi vous abonner pour être tenu au courant de la publication des prochains billets.
Et si vous vous sentez l’âme d’un blogueur ou si vous avez simplement envie de partager vos réflexions, je vous invite à venir écrire ici !