Sélectionner une page

Vous ne livetweetez plus de conférence ou d’émission télé sans en connaître le hashtag officiel ? Vous regardez régulièrement les hashtags en TT pour avoir une idée des sujets chauds sur Twitter ? Vos tweets sont régulièrement ponctués de # ?
Si vous êtes un vétéran de Twitter, vous avez peut-être remarqué une évolution dans l’usage des hashtags (ou mots-dièses). Le hashtag, qui a été initié sur Twitter par les utilisateurs avant une intégration réelle en juillet 2009, a évolué en même temps que Twitter et en même temps que les usages des membres.

Au commencement était la #thématique.


Le hashtag est né comme un élément thematique la thématique d’un tweet : #rh, #recrutement, #culture, #mobile. Son rôle était alors double. D’une part, il permettait d’identifier rapidement la thématique à laquelle appartenait un tweet ; d’autre part, il permettait d’un simple clic de retrouver tous les tweets contenant un même hashtag et ainsi rattachés à la même thématique. Suivre un hashtag, c’était se tenir informé de l’actualité des #medias, de l’#economie ou du #npdc.
Au fil du temps, certains hashtags se sont ritualisés. Parmi eux, le #ff ou #followfriday, le #throwbacktuesday, le #jeudiconfession ou même le #nsfw.

Le hashtag fait l’#événement.


Depuis, et notamment sur l’impulsion des marques, le hashtag revêt un aspect événementiel. Que ce soit pour une émission avec dispositif social TV, un salon ouvert à tous ou une opération réservée aux VIB(logueurs), le hashtag a un rôle triple : permettre à la communauté d’identifier et de suivre l’événement, permettre à ceux qui y participent de se regrouper et d’échanger et, pour les community managers, mesurer l’impact des tweets et de l’événement. Enfin, et vous l’avez peut-être déjà fait, le hashtag permet, sur certains clients Twitter, de laisser le choix à nos followers de muter notre livetweet de #TopChef sans avoir besoin de nous unfollower.

Le hashtag, nouveau #smiley ?


Enfin, un nouvel usage émerge depuis quelques temps : le hashtag devient un élément informatif mais pas indispensable, une ponctuation amovible, une interjection qui ajoute une nuance, parfois ironique, parfois tendre, parfois simple emphase. Plus explicite et branché que le smiley, plus court qu’une phrase sujet-verbe-complément, il est la composante parfaite pour faire une clef de compréhension dans 140 caractères.

Un #usage à mi-chemin ?

evolution_hashtag
Aujourd’hui, où en est le hashtag ? Non, le hashtag n’est pas mort. Pourtant, c’est le cas de certains de ces usages. Si le hashtag peut encore être thématique, le hashtag de ralliement thématique n’est plus, remplacé par le hashtag d’emphase, celui qui accroche l’oeil, qui ajoute du sens, qui rassemble les utilisateurs autour d’une activité commune.
C’est en fonction des nouveaux évènements que de nouveaux hashtags sont créés et que l’usage évolue avec chacun de ses nouveaux hashtags.

Quel que soit votre hashtag de prédilection, attendez-vous à ne pas l’utiliser de la même façon dans un an, et peut-être même à l’oublier complètement.
Mais pas de panique, il sera sans doute remplacé par quelque chose d’au moins aussi multi-facette et de volatile qu’un simple #bisous.

En attendant, si vous n’avez pas encore en main tous les usages du hashtag, vous pouvez apprendre à mieux les maîtriser grâce à l’ouvrage 101 questions sur Twitter… ou nous poser vos questions sur le hashtag et ses évolutions en commentaire !