Sélectionner une page

La petite histoire du vendredi, pour occuper vos pensées du week-end!
(crédit wikimedia pour l’image, librement inspiré de Jean de La Fontaine: Le meunier, son fils et l’âne et merci à cath_woman pour le titre!)

Chauveau_-_Fables_de_La_Fontaine_-_03-01

Un vieillard et son fils décident de vendre leur âne. Ils partent donc à la foire aux ânes, dans le village voisin.

Dépassant des gens sur leur route, ils entendent dire:
« Regardez ces deux imbéciles qui vont à pied, quand ils pourraient voyager assis sur leur âne? »

Le vieillard trouve l’idée juste.
Lui et son fils montent sur l’âne et continuent leur route.

Bientôt ils dépassent un autre groupe.
« Regardez ces paresseux » dit quelqu’un, « ils brisent le dos de ce pauvre animal ».

Le vieillard réfléchit un instant et trouve qu’il est plus sage que le fils descende et que seulement lui-même reste sur l’âne.

« Quel égoïste que ce père! », entendent-ils remarquer dans un troisième groupe.
« Il laisse son fils marcher à pied au lieu de lui céder sa place ».

Là-dessus le père descend et cède sa place à son fils.
Ils continuent leur route.

« Et voilà un père qui ne sait pas apprendre à son fils le respect de ses parents », dit un spectateur qu’ils rencontrent sur leur chemin.

Là-dessus le vieil homme et le jeune garçon réfléchissent et trouvent une autre solution.
Ils lient les sabots de l’âne et le suspendent à une perche qu’ils portent sur leurs épaules.
A la fin de l’après-midi, ils arrivent épuisés à un pont.
Tandis qu’ils traversent la rivière les liens de la perche, retenant l’âne, se rompent et l’animal tombe dans l’eau et se noie.

Morale de l’histoire : « Tenter de plaire à tout le monde, c’est se préparer à des échecs successifs. »

Dans la vie, quand on se fixe un but et que l’on se donne les moyens de le réaliser, on ne doit pas vouloir absolument contenter tout le monde! De même, n’attachez pas trop d’importance à certains « bons conseils d’ami » ou autres paroles entendues, au bord du chemin!

PS : Et le statut de la SAS arrive, ne vous inquiétez pas!