Sélectionner une page

 

 

Sous l’impulsion d’Alexandre Pachulski, une petite poignée d’irréductibles s’est réunie pour échanger autour des usages potentielles de Pinterest pour les RH.

Et après, de nombreuses tempêtes de cerveaux, voici une superbe synthèse, qui regroupe les avis et les ouvertures de mes camarades : Alexandre PachulskiAlexandre RenoultChristelle LetistDamien JoliotJacques FroissantLilian MahoukouVincent Rostaing et moi-même.

%%%

Je me permets donc, de vous partager ma vision prospective et RH de Pinterest !
(Et suis bien sûr, preneur de vos retours sur le sujet…)

Concernant l’usage pour les RH de Pinterest, on peut segmenter l’audience en 3 axes : les candidats, les cabinets de recrutements et les entreprises.

Pour les candidats, Pinterest a un vrai intérêt pour centraliser la plupart des informations requises par un recruteur ( i.e. compétences, expériences passées, recommandations, passions…) et les présenter visuellement, de manière organisée et pertinente.

Pour les cabinets de recrutement, Pinterest peut avoir deux usages.

Le premier concernant le marketing des offres : en jouant avec des codes plus attractifs, le cabinet met en avant ses offres de manière différenciante.

Le second concerne une segmentation des candidats via les boards. Visuellement, on obtient ainsi des talent-pools – qui peuvent intégrer une symbolique et des codes couleurs partagés permettant en un clin d’oeil de connaître le statut du candidat, avec des possibilités de recherche sur les compétences.

Pour les entreprises, l’intérêt de Pinterest réside dans cette capacité à créer de la valeur et de l’attractivité pour la marque employeur. En mettant en avant, les environnements de travail, les équipes, les missions possibles et les valeurs partagées, on créé ainsi un univers pour les candidats, leur permettant de savoir en avance si la culture de l’entreprise leur plaît ou pas.

Deux points de conclusion et une idée bonus :

Le premier sur la qualification de l’audience de Pinterest : sur ce réseau, il y a de plus fortes chances de toucher une cible féminine, de type fashionista/créative/hipster donc, un impact fort sur les politiques de diversité des entreprises.

La seconde sur le business-model de Pinterest, qui consiste à créer des liens affiliés vers les produits pinés. Or, qu’est ce qui les empêche d’attacher certaines images – choisies, en accord avec l’administrateur du board, vers des offres d’emploi? Ce qui nous conduirait donc, vers Pinterest, l’avenir des job-boards? A méditer 🙂

Et en bonus, pour réfléchir cette semaine, que se passerait-il si Pinterest et LinkedIn trouvaient un accord de partenariat? Les forces de l’outil professionnel, enrichies des forces de l’outil visuel : un mariage détonant, non?

Pour avoir les autres visions et réflexions, c’est sur le blog d’Alex !

Bonne lecture !