Sélectionner une page

Travail bien réparti ne tue pas. [Proverbe français]

Cet article a été écrit par Marina Barreau, qui a fondé et dirige Caminea, une société de conseils et d’accompagnement de dirigeants d’entreprises, après une carrière riche et diverse, au sein de différentes compagnies dont PagesJaune SA et DG de Mappy.

***

On est en septembre et vous décidez de faire le point avec vos collaborateurs sur les objectifs fixés en début d’année pour vous assurer qu’ils vont les atteindre sans difficultés. Vous les conviez donc à un entretien pour faire un bilan intermédiaire.

Et puis quoi de mieux pour rebooster l’équipe dans la dernière ligne droite de l’année ?

Dans un premier temps et comme pour les entretiens annuels, il convient de donner du sens à ce point d’étape et de vous assurer que votre collaborateur en perçoit tout l’intérêt.

Deux aspects : l’importance des objectifs qui correspondent à la déclinaison opérationnelle des objectifs stratégiques de l’entreprise. Et puis le second intérêt, qui est double : vous permettre de piloter l’activité et d’apporter l’aide nécessaire au collaborateur s’il en a besoin.

Je vous propose de commencer par consulter votre collaborateur sur ce qui se passe bien. Il va vous répondre très spontanément et vous aurez sans doute à relancer pour obtenir tous les points positifs : questionnement et silence sont vos deux meilleurs atouts.
Plus vous aurez d’éléments positifs – sur les objectifs réussis ou en passe de l’être, sur les qualités déployées pour les atteindre, sur ce qui a été mis en place pour que cela fonctionne – , plus vous aurez d’atouts pour résoudre les difficultés rencontrées ensuite.

C’est également le moment où vous pouvez apporter votre feed-back à votre collaborateur pour développer ses compétences et renforcer sa motivation.

Cette première partie, exclusivement réservée aux points positifs, permet à votre collaborateur d’être dans une bonne dynamique : « c’est possible, je peux le faire ».

Puis vient la partie où vous allez aborder les points à améliorer, les objectifs pour lesquels votre collaborateur est en « difficulté». Si vous avez déroulé votre entretien en prenant soin de vous appuyer sur le positif, le reste se fera tout seul. De la même façon, posez une question ouverte sur les points à améliorer et écoutez activement, en silence.

Ensuite vous allez aider votre collaborateur à élaborer le plan d’actions pour mener à bien ses missions et atteindre ses objectifs. Qu’a t’il fait jusqu’alors et qui a contribué à l’atteinte de ces objectifs, quelles difficultés a t’il rencontrées, que lui reste t’il à faire, qu’est ce qui pourrait l’aider à y parvenir ?

Une fois encore, ce sont vos questions et votre attitude positive qui vont permettre à votre collaborateur de trouver les solutions, les actions à mener et la démarche à adopter. Vos encouragements et votre soutien feront le reste.

Il ne vous reste plus qu’à conclure en apportant votre soutien et votre confiance à votre collaborateur dans la réussite des actions définies.

Marina Barreau Fondatrice de Caminea conseils de dirigeants.jpg