De l’art des priorités ou comment ce bon Général Eisenhower pourrait éviter à bon nombre d’entrepreneurs de boire la tasse!

« La vie est une question de priorité » [Magnum, les glaces – pas le moustachu le plus célèbre de la TV]

know_your_priorities(crédit image)

« On lance l’offre demain, sans faute, il faut rédiger la proposition de partenariat en priorité…»
« Bien sûr! Comme le reste… Tout est prioritaire! »
« Alors cette offre, c’est le méga-top-urgence-priorité-numéro une-de la mort! »
« Hm! Ok, à la suite donc… »

Ce scénario vous fait sourire? Ça vous rappelle des souvenirs? Ça vient juste de se passer?

Et oui, chacun d’entre vous connait, à coup sûr, parfaitement cette réalité :  tout est à faire pour hier!

On peut bien sûr inventer un nouveau système de classement et de gestion des priorités? (Merci Gelück!)

Geluck.le-chat_urgent

Mais apparaît un doux paradoxe : comment une priorité peut être plus prioritaire qu’une autre?
Si nous avons des tâches moins prioritaires alors, ce ne sont plus des priorités, dans ce cas, non?

Et c’est là qu’intervient Ike!

2004august_eisenhower

Dwight David Eisenhower dit Ike, fut le général de l’Armée américaine, durant la Seconde Guerre mondiale, commandant en chef des forces alliées en Europe; ainsi que le 34e président des États-Unis d’Amérique (Source Wikipédia)

Et Ike, ce n’était pas un petit joueur. Sa capacité à décider, trancher, déléguer était légendaire! Et l’Histoire contient les résultats des ces décisions.

Il avait mis au point une matrice (et là, je sens les HEC qui ont l’oeil étincelant et les autres qui hésitent à fermer l’onglet mais non, ne partez pas…)

Adepte de la simplicité à l’américaine, Ike a mis au point une matrice avec seulement 2 dimensions : l’urgence et l’importance.

eisenhower_matrix

Et voici donc notre matrice : 4 cases pour trier toutes vos tâches et agir en fonction!

1. Un grand U et un grand I : Urgent et Important : vous traiter vous-même et dans la foulée : sitôt dit, sitôt fait!
Par exemple : une déclaration d’impôt, la dernière relecture de votre business-plan, un rdv à caler avec un VC, une interview de Guy Kawasaki…

2. Un petit u et un petit i : ni urgent, ni important : direct à la poubelle! (Ou équivalent : le numéro 673 de la liste!)
Par exemple : recentrer la photo de votre avatar sur un quelconque site, chercher la bonne teinte de bleu (le Klein de préférence) pour écrire sa signature de mail et donc faire 456 essais…

3. Un grand U et un petit i : ce sont les tâches urgentes mais non importantes donc à déléguer. Stagiaire, ami, famille et tutti quantti, selon la difficulté de la tâche en question.
Par exemple : relire votre BP, veiller sur vos concurrents…

4. Un petit u et un grand I : ce sont les tâches non urgentes mais importantes donc à planifier et à traiter soi-même.
Par exemple : rédiger une charte d’association claire et exhaustive, trouver un comptable avec qui le courant passe…

Et pour vous, qu’elles peuvent être ces tâches?

***

Ok, rien de révolutionnaire mais faites le test et revenez en parler : vous verrez que petit à petit, certaines bonnes habitudes se mettent en place et qu’il est plus facile de gérer son quotidien!

Je ne vais pas vous dire que tout sera résolu et que plus jamais vous n’aurez la tête sous l’eau!
Non, car, il m’arrive encore d’avoir des pics de tâches difficilement contrôlables, de boire la tasse, d’être sous l’eau pendant plusieurs jours (voire des semaines…) mais en appliquant cette découpe rapidement et simplement, je passe déjà au travers de ces micro-tâches qui peuvent nous faire baisser les bras et donc, vous aussi, n’hésitez pas!

Suivez Eisenhower et ses grands U, petits i…pour vous faciliter la vie!

12 Comments

  • J’aime beaucoup la méthodologie de classement du Chat…
    Le piège c’est de rester souvent dans le UI donc dans le rouge 😉 par peur de déléguer. Cette classification est efficace si on répond positivement à une prémisse : celle de la confiance! A-t-on confiance en celui à qui l’on délègue une tâche? A-t-on suffisamment confiance en soi lorsque l’on décide de mettre à la poubelle 😉 ? Ça me fait penser que demain j’ai deux trois trucs UI et pas assez de ui… 😛

  • @Cath : La méthode du Chat,ok et celle d’Ike, aussi?
    Je te rejoins sur le point de la confiance, tant en soi que dans les autres : il faut la travailler et petits pas par petits pas, arriver aux buts fixés.
    Je me souviens avoir eu un manager qui, en revenant de 3 semaines de congés, a passé tous ses mails (non lus) à la poubelle, en me disant : si c’est urgent et/ou important, ça reviendra…
    Et je ne pense pas qu’il ait eu tort!
    A méditer 🙂

  • […] This post was mentioned on Twitter by Bruno Soulez, Mathieu Jehanno. Mathieu Jehanno said: #veille De l’art des priorités ou comment ce bon Général Eisenhower pourrait éviter à bon nombre d’entrepreneurs … http://bit.ly/aXdUvy […]

  • Je me demande bien où tu vas chercher des exemples pareils? (bleu de la signature, recherche d’un comptable…) vraiment je sais pas.

    Y’a pas que les HEC qui ont l’oeil qui pétille quand tu écris « matrice », c’est réducteur. Probablement toutes les sages femmes aussi, et les ingénieurs diplômés.

    Plus sérieursement, un des défauts de l’approche matrice seule c’est la non prise en compte du contexte nécessaire à l’éxécution de l’action, d’une part, ni de sa qualification en terme de ressources et de temps nécessaire pour l’accomplir, d’autre part.
    Par ailleurs, la mise en place d’un système (principe de la méthode GTD) prend elle aussi du temps et des ressources.
    Et tout le monde n’est pas « nativement » un pro de l’organisation et de la structuration.
    Reste que GTD donne de bon principes simples à appliquer.

  • Pratique 😉
    En général j’ai pas de mal à m’organiser mais sait-on jamais ce sera sûrement bientôt le cas !

  • @Michel : Les exemples sont pris au hasard. Toutes ressemblances…[blablabla] 😀
    Plus sérieusement, certes, je pense qu’il faut un peu de temps pour mettre en place un système d’organisation mais celui-ci est simple et permet de désengorger certaines tâches pour se concentrer sur d’autres, plus complexes ou subtiles.
    C’est reculer pour mieux sauter!

    @Siebmanb : ça arrive beaucoup plus vite que ce que l’on croit! 🙂

  • génial à enseigner de toute urgence excellent mémo!

  • Très intéressant cette petite méthode de tri des tâches à faire. Je la garde sous le coude, et je vais essayer de me l’appliquer, ça me semble vraiment une bonne idée : simple et rapide, ça évite de se noyer dans un système compliqué. J’essaierai peut-être de coupler ça à autofocus, à voir 🙂

  • @Paddy : Merci! Et tiens-moi au courant de tes retours d’usage 🙂

  • Merci pour ce rappel, j’adore.
    Il aurait d’ailleurs planifié le débarquement avec cette methode.

    L’un des freins majeurs à l’utilisation de cette matrice: j’adore me sentir débordé et j’assume 😉

  • @Eric : J’adore ta conclusion 😉 Je ne sais pas si la planification du débarquement avec cette matrice n’est pas une légende urbaine mais dans tous les cas, j’adore 🙂

  • […] De l’art des priorités ou comment ce bon Général Eisenhower pourrait éviter à bon nombre d’… […]

Speak up! Let us know what you think.