Sélectionner une page

Le succès fut toujours un enfant de l’audace. [Prosper Crébillon]

Rien de telle qu’une petite histoire pour bien commencer cette nouvelle année!

Pierre, 11 ans et Thomas, 5 ans sont frères. Tous les deux prennent des cours de piano, avec Hortense.
Hortense – outre son statut de pianiste émérite et ses cheveux bruns – aurait pu jouer dans une série fort connue, en maillot de bain rouge, par exemple.

Bref. Hortense, en plein cours de piano, sent les yeux de Thomas, fort captivés par ses mouvements respiratoires.
En professionnelle qu’elle est, elle ne laisse rien transparaître et attends patiemment la fin de la rêverie toute innocente de Thomas. Pierre, quant à lui, est concentré sur ses exercices de gamme.

Au bout de longues minutes, Thomas soupire et…
BAM !!! Il jette ses petites mains sur les attributs féminins d’Hortense, sous les yeux exorbités et la sueur au front de son grand frère, coi, qui, soyons honnêtes, a rêvé des années et des années de pratiquer un massage cardiaque à sa professeur de piano préférée.

Résultat des courses :
Hortense, mi-figue, mi-raisin mais un peu impressionnée par ce petit chenapan.
3 minutes de sermon pour Thomas, qui d’un haussement d’épaules, un air victorieux et un sourire gourmand aux lèvres, a très bien vécu ce moment.
Et Pierre, transpirant et frustré, d’avoir passé tant d’années sans oser porter la main sur les fruits défendus.

Et la morale de l’histoire, me direz-vous?

Tant en entrepreneuriat que dans la vie de tous les jours, il faut… »de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace.« 

A bon entendeur 😉

Bonne année 2012 – audacieuse, donc – à tous !