Il ne faut pas penser à l’objectif à atteindre, il faut seulement penser à avancer. C’est ainsi, à force d’avancer, qu’on atteint ou qu’on double ses objectifs sans même s’en apercevoir. [Bernard Werber]

take your dreams

 

Voilà bien longtemps que je n’avais pas écrit cette chronique du lundi – voire même écrit tout court. Et quoi de plus simple que de prendre ce mois d’août pour se relancer, pour reprendre.

Reprendre mais reprendre pour qui et pour quoi ?

Dernièrement, j’ai beaucoup relu mes anciens articles, principalement ceux du lundi, pour voir les sujets abordés et comprendre pourquoi ils étaient lus. Ces bribes de ma vie, à mi-chemin entre le conseil de grand frère, le regard d’un passant ou l’anecdote d’un coin de bar.
Mais la meilleure raison pour reprendre est avant tout POUR MOI ! Pour laisser des mots, synthétiser mes quelques aventures du quotidien et garder une trace. Je vais donc faire mon possible pour être régulier et relativement intéressant. Et surtout, réussir à vous donner deux ou trois trucs qui pourront vous amuser, vous servir ou vous inspirer, tout en gardant en mémoire, cette phrase d’Albert Camus :

Un homme est plus un homme par les choses qu’il tait que par celles qu’il dit.

En te levant le matin, rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d’être heureux. [Marc-Aurèle]

Cette citation lue il y a peu me permet d’enchaîner sur la suite. Et ce mois d’été est également propice à souffler et surtout à planifier ses avancées prochaines.
Des changements professionnels, des envies d’écritures encore et encore, des voyages, des projets de création et d’organisation, des lectures.
Je ne sais pas trop comment sera la suite mais paraît-il, il n’y a qu’une seule façon de le savoir et c’est de faire le premier pas. Donc…

J’ai passé quelques jours à Val d’Isère. Intéressant. Un cadre parfait pour un polar sombre et enneigé.
J’ai lu un excellent polar canadien, de Jacques Saussey : Quatre racines blanches !
J’ai écrit pour le magazine de l’ANDRH Juillet/Août sur les tendances de recrutement.

Une dernière citation pour clôturer cette chronique et méditer tout le mois – voire plus !

Fais n’importe quoi, mais tires-en de la joie. [Henry Miller]