Chroniques du Lundi : Cinéma, réflexions et initiatives


Sublimé par deux splendides comédiens, « De rouille et d’os » impose un lyrisme, celui de la musique, celui d’une image étrange, extravagante, expressionniste (pugilats, show des orques, pesanteur des masses, spectacle du handicap), qui prend le pouvoir sur un réel tragique, jusqu’à l’ennoblir. [Lucie Calet]

Et hop, nouvelle semaine, nouveau lundi, avec un retour sur une semaine vraiment chargée – entre les clients existants, les nouveaux briefs, les analyses pour la Presse, les cours de stratégie d’entreprise et les potentiels projets.

Commençons tout d’abord avec le côté plus léger, avec l’excellent, le grandiose, De rouille et d’os d’Audiard.
Cette histoire devrait être enseignée à tous entrepreneurs ou wantrepreneurs, sur la capacité à se reconstruire, malgré les épreuves;  sur la résilience.

La définition économiste de la résilience est :

La résilience est la capacité à revenir sur la trajectoire de croissance après avoir encaissé un choc.

Plutôt utile, non?

Comme promis, voici la couverture de l’ouvrage sur Twitter, co-écrit avec Emilie Ogez.

Alors, qu’en pensez-vous?

Bien sûr, nous sommes preneurs de vos remarques et vos critiques!

Des réflexions et des initiatives sur des projets qui vont et viennent…

La lecture est un exercice profitable, sous condition qu’elle ne se substitue pas à la reflexion. [Georges Elgozy]

Il n’est jamais facile de mener de front divers projets, surtout quand ces derniers sont sur des sujets tellement opposés. Et comme le veux l’adage, plus on a de projets et plus d’autres arrivent.

D’où mes questions :

Comment faire pour savoir ce qui nous plaît vraiment? Comme être sûr de bien se positionner sur un projet, en accord avec la stratégie globale?

C’est vraiment des questions complexes, avec beaucoup d’émotionnel,  ainsi qu’une dose de mathématiques et de rationalité – bien sûr !

En effet, ce n’est jamais simple de refuser des projets que des personnes de confiance nous amènent, de refuser certains clients, de refuser certaines interventions…
Mais après, on se retrouve submergés, avec notre temps divisé en de multiples unités – et dans l’incapacité de relier ses points, pour donner de la cohérence, du sens à tout ça.

C’est une vraie problématique.

Faites-vous confiance à votre instinct ou à votre coeur?
Êtes-vous rationnel et financier, en nous vous lançant que sur des projets dont le ROI est supérieur à 18.64%?
A quel moment savez-vous que vous ne devez plus accepter de projets supplémentaires?
Comment faites-vous pour appréhender au mieux la prise de recul nécessaire à la créativité et l’inspiration?
Comment faites-vous pour équilibrer au mieux votre vie personnelle et professionnelle?

Bref, vous, comment faites-vous pour faire de bons choix et relier vos points?

On n’oublie pas l’Apéro RH, qui se déroulera mercredi 13 juin 2012, à partir de 19h30, dans un endroit non défini, encore :) Donc, si vous avez des pistes, nous sommes preneurs!

Je vous recommande aussi la lecture rafraîchissante et tellement juste du dernier article de Laurence - DRH de l’année, soit-dit en passant et femme brillante et adorable, au mantra sublime « Don’t manage. Love. »:

Une carrière, c’est comme l’amitié, ça se cultive en plantant de bons grains, pas de l’ivraie. Sème le vent, tu récolteras la tempête.
Traiter correctement les personnes que l’on a la chance de croiser sur son chemin est le B_A_BA de la vie sociale. On ne sait jamais de quoi demain sera fait. Et il y a de forte chance que l’on se recroise.

Et vous, quels sont vos plans pour cette semaine?

The following two tabs change content below.

Derniers articles parJN Chaintreuil (voir tous)

, , , , , , , , , , ,

  1. #1 by Marie-Pierre Fleury on 2012/05/21 - 11:00

    Il me semble à travers ton article que tu allies plutôt bien réflexion et action ;-)

    Un vrai sujet la priorisation des projets #infobésité ou #résobesité …
    Si le coup de coeur et le plaisir d’une collaboration ou d’un sujet n’est pas à écarter, je crois en revanche qu’il faut savoir rester « focus » sur ses objectifs stratégiques et les bons leviers qu’il faut déjà ajuster en permanence (vrai en entrepreneuriat comme en management) afin d’allouer les ressources disponibles…
    Le temps, les finances et notre propre capacité de travail constituent par ailleurs des limitations naturelles aux sollicitations et à nos propres envies.
    Agréable et passionnante semaine à toi avec les bonnes priorités :-)
    Marie-Pierre Fleury dont le dernier article est Le grand désordre de l’emploi en France

    er
  2. #2 by Céline Camoun on 2012/05/21 - 2:55

    J’aime la couverture du livre sur Twitter mais surtout j’ai hâte qu’il sorte :)
    Céline Camoun dont le dernier article est Changement d’adresse

    er
  3. #3 by Audrey on 2012/05/23 - 10:09

    @Celine +1
    @JN on en sait plus d’ailleurs à ce sujet? :)
    Audrey dont le dernier article est 8 raisons de créer un social media dashboard

    er
(ne sera pas publié)