« Cash is King! » ou Pourquoi le Cash est l’indicateur incontournable de votre entreprise?

Trois choses sont absolument nécessaires : premièrement de l’argent, secondement de l’argent, troisièmement de l’argent.[Jean-Jacques Trivulce] – Extrait de Réponse à Louis XII

money

Depuis un petit bout de temps, je discute avec Alexandre Delivet sur la possibilité d’écrire un article à 4 mains sur le thème (souvent peu ou mal abordé) de la finance dans les startups.

Le sujet a repris corps de manière plus forte, suite à la présence d’Alexandre lors de l’intervention de Boris Saragaglia (CEO de Spartoo) pour la conférence Techcrunch France Remix. D’ailleurs, je ne peux que vous conseiller l’excellent billet de Romain sur le sujet et laisser la parole à Alexandre.

***

Boris a particulièrement insister sur l’importance du cash et des metrics dans une startup.
Etant totalement en accord avec lui sur ces 2 points, je vais aujourd’hui partager avec vous mon point de vue sur le premier précepte : Cash is king!

Nous traiterons donc ce sujet passionnant en 2 articles distincts:

1. Pourquoi le cash est l’indicateur incontournable dans toutes les entreprises et plus particulièrement les startups ?
2. Comment gérer son cash dans une startup ?


Donc, sans plus attendre, pourquoi le cash est l’indicateur incontournable dans toute entreprise ?

Votre niveau de cash, c’est un peu le niveau de vie que vous avez dans les jeux vidéos… Quand vous n’en avez plus, vous êtes GAME OVER !

Champi Game Over(crédit image)

La cessation de paiement est la cause principale de faillite des sociétés et contrairement aux idées reçus, cela peut-aussi arriver aux entreprises rentables ! Alors prenez le réflexe de surveiller votre trésorerie et d’anticiper les mouvements à venir…

#1. La pérennité de votre entreprise est conditionnée à son cash pas à sa rentabilité !

Prenons l’exemple d’une des stars actuelles du web, Twitter. Twitter n’avait pas de business model avant 2009 et accumulait des pertes colossales (on peut estimé que les coûts début 2009 étaient d’environs $3M/trimestre). Cependant, Twitter dispose de fonds très importants (5 levées – $160M) et tant qu’il y a du cash (et que les actionnaires, c’est-à-dire les fonds, laissent faire) la pérennité de l’entreprise n’a aucune raison d’être remise en cause !

twitter-breve1(crédit image)

#2. Et par conséquent une entreprise rentable peut aussi faire faillite ?

En finance il y a une notion très importante qui est la différence entre le cash et le résultat.
Parmi ces différences il y a (entre autres) les investissements, les amortissements, les provisions et la variation de BFR* ! (*Besoin en Fonds de Roulement)
Or une très grande majorité des entreprises doit financer son BFR et cela pèse beaucoup sur la trésorerie lorsque le carnet de commandes se rempli.
En temps normal, les entreprises peuvent compter sur les banques pour financer cette augmentation de BFR. Mais si les banques ne suivent pas, il faut savoir vendre moins pour éviter la cessation des paiements.
On pourrait croire que ce sont des « problèmes de riches » mais cela arrive à beaucoup plus d’entreprises que vous ne le pensez (sans aller jusqu’à la cessation des paiements) et généralement les dirigeants ne comprennent pas d’où ça vient jusqu’à ce que leur expert-comptable leur fasse un petit rappel du cours de finance !

bfr(crédit image)

#3. Le Break-Even d’EBIT c’est bien, mais le Break-Even de cash c’est beaucoup mieux !

(NDJN : Pour les non-anglophones, le Break-Even Point est le Point Mort i.e. le chiffre d’affaire minimum à réaliser pour couvrir les charges fixes et variables)

Beaucoup de startups cherchent à lever des fonds et font le tour des investisseurs avec leur BP (Business Plan) en main. Dans l’esprit des entrepreneurs, l’objectif c’est d’être rentable (c’est à dire de créer de la valeur) et ils ont (en partie) raison mais ce que regarderont en priorité les Business Angels ou les VC autour de la table, c’est : à quel moment vous allez commencer à générer du cash, i.e. ne plus avoir besoin de leur cash !

breakeven(crédit image)

Et vous, comment voyez-vous votre cash dans votre entreprise?

Et pour savoir comment gérer au mieux son cash et faire de bonnes projections, je vous donne rendez-vous dans la seconde partie du post…

— Merci Alex 😉

  1. Et oui le cash est roi
    je partage votre point de vue, beaucoup de personnes n’ont pas conscience de cette problématique et du pourtant fameux BFR 🙂

  2. @Mathieu : Merci pour ton retour et oui, je confirme, je pense que je ne vais pas tarder à parler un peu plus du BFR… Affaire à suivre!

  3. Beaucoup de sociétés mettent la clé sur la porte alors que leur carnet de commande est plein, c’est là tout le paradoxe du BFR.

  4. @Nathanael : Entièrement d’accord avec toi! Ravi de te trouver ici et de te lire. Au plaisir de nos prochaines rencontres 🙂

  5. bonjour,

    Merci pour l’article!
    Où puis-je trouver la seconde partie du post…
    « 2. Comment gérer son cash dans une startup ? »

    Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Up Next:

The Seven-Day Weekend de Ricardo Semler ou comment réorganiser son entreprise pour tendre vers l'Entreprise 2.0

The Seven-Day Weekend de Ricardo Semler ou comment réorganiser son entreprise pour tendre vers l'Entreprise 2.0