Auteur : Guest

Femmes des années 80k€ !

Il y a quelques jours, la Caisse d’Epargne a publié son Baromètre des Femmes Entrepreneures 2013. Ce nouveau cru s’intéresse aux femmes (hors auto-entrepreneuses) en activité depuis plus de 3 ans à la tête d’une structure de moins de 10 salariés et se distingue de celui l’année passée puisqu’en 2012, les chiffres portaient sur les entreprises de moins de 3 ans. A travers ce baromètre, le but est de mieux comprendre les attentes des entrepreneures, leurs peurs, leurs attentes, la gestion de leurs entreprises… Quelques données clés : – 58% des femmes interrogées “ne débranche jamais complètement” contre 50% des hommes – 24% des femmes entrepreneures déclarent que leur entreprise se développer (21% pour ces messieurs) – 56% des femmes consultée ont pour priorités principales de satisfaire ses clients (VS 54 pour les hommes) – 82% des sondées pensent que des organisations professionnelles, leur chambre de Commerce et d’Industrie, Chambre des Métiers et de l’Artisanat seraient les plus à même à les aider lorsqu’elles ont besoin de conseils (vs. 64% pour les sondés) mais 69% pensent aussi que des experts privés peuvent répondre à leur besoin et les accompagner, la différence avec les hommes n’est que de deux petits points puisque leur conccurents masculins sont 67% à le penser. – Les difficultés liées au marché ou au domaine d’activité est pour 50% des entrepreneures la difficultés principales, ils sont...

Read More

Monsieur le DRH, parlons de mon employabilité après une start-up !

Monsieur le Directeur des Ressources Humaines, Ma démarche va vous sembler originale, voire incongrue, mais mon métier m’a appris à sortir des sentiers battus. Je suis un jeune créateur de start-up innovante, et comme beaucoup de camarades, je me pose des questions sur mon avenir. Alors que mon banquier me demande si je serai rentable dans un an, ma compagne me demande si je serai employable dans un an. Sa question m’est apparue comme fort intéressante. Je me suis alors fait la réflexion suivante : dans le domaine fiscal, il existe le rescrit fiscal pour interroger l’administration. Dans le domaine des ressources humaines, il devrait exister le rescrit emploi : il permettrait de demander aux DRH ce que notre profil vaut réellement à leurs yeux. Car il faut être honnête : j’ai l’impression d’avoir accumulé dix ans d’expériences en seulement un an de start-up, mais je m’interroge sur la vision que votre regard d’expert porte sur mon profil. Ma mission de dirigeant de start-up m’a permis d’aborder des domaines aussi variés que le développement informatique, le commercial, le marketing, la veille, les présentations orales, le networking, la gestion de crise, le management… Quel genre de métier allez-vous pouvoir me proposer qui soit en adéquation avec tous ces domaines que j’apprécie ? Je ne crois pas être en mesure de me résoudre à re-devenir un simple développeur parmi tant d’autres,...

Read More

Entreprendre, c’est innover et privilégier l’expérience utilisateur

L’important n’est pas de trouver toutes les caractéristiques ou de tout comprendre du premier coup. L’important est de créer la meilleure expérience possible, la plus adaptée à votre communauté et à votre société. Il faut garder à l’esprit le but et ne pas avoir peur de pousser les gens à simplifier et préciser leurs connaissances. [Alexander Ljung] (source : Forbes)   Cette phrase aurait pu être prononcée par n’importe quel dirigeant de réseau social ou encore de start-up, mais c’est bien le CEO de Soundcloud Alexander Ljung qui partage ici sa vision de l’évolution du web. Innovation permanente et focus sur l’expérience utilisateur. Ce morceau d’interview est l’illustration parfaite du besoin en innovation permanente et de l’évolution des plateformes. Alexander n’en oublie pas pour autant le côté humain et cite l’expérience utilisateur comme point central de la réflexion. Rappelons nous de la fameuse tagline de « The Facebook » finalement simplifiée pour devenir le réseau social numéro 1 au monde et toutes les modifications apportées à la plateforme ces dernière années, qui ne vont que vers une seule direction : plus de simplicité. La simplicité est la sophistication suprême. [Léonard de Vinci] Et que dire de Twitter, symbole même de ce côté épuré, qui incite les utilisateurs à résumer leurs idées en 140 caractères forçant ainsi à l’épreuve perpétuelle de la synthèse. Citons également les applications mobiles (principalement iPhone) des dernières startups...

Read More

Comment financer sa startup ?

Le seul intérêt de l’argent est son emploi. [Benjamin Franklin] (source) De quelles façons peut-on financer sa start-up ? Quel entrepreneur n’a jamais été confronté aux enjeux de la levée de fond, d’autant plus en temps de crise et compte tenue de la frilosité des banques à accorder des prêts ? Funders and Founders nous propose ici une vision plus large du financement, de manière étendue passant du réseau personnel, au business-angel, jusqu’à l’ouverture du capital sur les marchés.   Qui sont les acteurs de votre projet start-up ?  Au nombre de 8, ils peuvent inclure les personnes suivantes : Vous, oui vous, vous qui êtes à l’origine de l’idée. Vous avez la légitimité, les informations et compétences pour faire avancer le projet. Le co-founder, premier partenaire, il vous épaule dès le lancement du projet et vous accompagnera jusqu’à la réussite du projet. Le cercle intime, à ne pas négliger. Il est votre premier soutient et votre premier potentiel investisseur. Le business-angel, meilleur ami de la start-up, il s’agit de la convaincre d’investir dans votre projet, rappelons qu’il est perpétuellement sollicité par les petites entreprises. Les venture capitalists (ou les investisseurs en capital-risque), ils apportent du capital, ainsi que leurs réseaux et expériences à la création et aux premières phases de développement d’entreprises innovantes ou de technologies considérées comme à fort potentiel de développement. Les early employees, employés de la première...

Read More

3 conseils pour augmenter la visibilité de votre profil LinkedIn

La plus grande révolution des temps modernes, c’est cette soudaine et aveuglante visibilité du monde.[ Émile Ajar ] Quand on sait que 97 % des recruteurs utilisent Linkedin pour sourcer des candidats, il est crucial de connaître les bonnes pratiques pour valoriser son profil et gagner en visibilité.   Conseil N°1 : construire et pérenniser son réseau professionnel Le principal enjeu reste l’implantation dans un réseau. En effet, celui-ci doit être constitué en priorité de contacts liés à votre univers professionnel. On favorisera donc les réseaux de travail et tout l’écosystème en gravitation autour du secteur d’activité dans lequel vous évoluez. Par où commencer ? Vous pouvez débuter par les personnes de votre entourage (amicaux, familiaux et relationnels) peut-être indispensable. Pour les étudiants ou jeunes actifs qui se lancent sur LinkedIn, pensez aux personnes qui vous ont accompagné pendant votre formation (enseignants, intervenants, maître de stage…).   Conseil N°2 : se forger une identité visuelle et rédactionnelle appropriées Votre premier objectif est de trouver VOTRE photo de profil. Selon LinkedIn, « ajouter une photo de profil augmente la visibilité de celui-ci de 5% ». Il est essentiel de choisir une photo de profil neutre et appropriée (exit les photos trop anciennes ou trop démonstratives). Par ailleurs, Linkedin propose le champ « Headline ». Pourquoi ne pas exploiter pleinement cette opportunité ? Vous avez ainsi la possibilité de mettre en avant votre intitulé de...

Read More