L’échec n’entache pas la sincérité de la tentative. [Paul Auster]

Le magazine d'innovation RH, Entrepreneuriat, Mobile et Médias Sociaux par Jean-Noël Chaintreuil

Cet article a été écrit par Marina Barreau, qui a fondé et dirige Caminea, une société de conseils et d’accompagnement de dirigeants d’entreprises, après une carrière riche et diverse, au sein de différentes compagnies dont PagesJaune SA et DG de Mappy.

***

Récemment, j’ai animé un atelier sur l’autorité du manager et nous avons évidemment parlé de décision. En effet, décider et communiquer cette décision font partie intégrante du rôle du manager.

Le sujet est d’importance et les avis ont été partagés sur le sujet. J’ai d’ailleurs entendu de l’un des participants « Pour les décisions, il faut faire croire aux collaborateurs que ce sont eux qui ont décidé pour mieux les impliquer ».

Je ne partage pas cet avis.

Alors pour éclairer la discussion, précisions les différentes situations :

1 – Votre collaborateur vous sollicite pour résoudre un problème qu’il rencontre.

OUI dans ce cas, je vous invite à impliquer votre collaborateur et à lui demander ce que lui même propose. Sa solution – qui peut être différente de la vôtre – est le plus souvent bien meilleure et facilite la mise en œuvre.
2 – Vous avez pris une décision et allez la communiquer.

Annoncez votre décision avec sincérité en lui donnant du sens sans passer par la phase « que proposez vous ? » souvent peu crédible pour vos collaborateurs ayant compris votre intention.

L’un des principes du management sourire est l’authenticité.

Si cela ne vous convainc pas, rappelez vous que seulement 10% de ce que l’auditoire entend correspond au contenu qui est dit. Donc 90% est du non verbal (posture, attitude, mouvements) et du para-verbal (ton, intensité et timbre de la voix).

Eh oui, les personnes qui vous écoutent entendront la vérité ou douteront, soyez-en sûrs !

Le manager implique ses collaborateurs en donnant du sens à ses décisions, favorisant ainsi l’engagement et la motivation.
Donner du sens, être courageux dans ses propos comme dans ses actes représente, selon moi, la base de la crédibilité et de l’autorité du manager.

La façon d’annoncer de mauvaises nouvelles et certaines décisions impopulaires va ou non contribuer à asseoir l’autorité du manager et à renforcer son leadership.

Je prône donc la vérité même si elle est difficile à dire et à attendre ; elle est garante d’une qualité relationnelle pérenne et d’un engagement certain des collaborateurs.

Le magazine d'innovation RH, Entrepreneuriat, Mobile et Médias Sociaux par Jean-Noël Chaintreuil