Analyse de la ligne de la démotivation (Partie 1/2)

Rien de grand n’a jamais été accompli sans l’aide de l’enthousiasme. [Emerson]

De la performance à la défiance

« Tu as vu Franck le nouveau, il cartonne ! Il a même réussi à créer un nouveau partenariat média avec les brésiliens ».

« C’était une excellente décision d’avoir promu Lisa en juin dernier. Depuis qu’elle lead le shift de 15h-18h, le taux de satisfaction client a augmenté de 4 points ».

 

C’est certain que l’on préfère entendre ces bons retours plutôt qu’être témoin de ces constats :

« Qu’est-ce qu’il lui arrive à Franck ? C’est la troisième fois qu’il badge avec 12 minutes de retard  »

«Tu as vu Lisa, elle ne participe plus aux réunions performance du lundi matin, ni au bilan individuel pour les Team France et Belgique ».

 

Cela vous rappelle-t-il quelque chose ?

C’est l’observation de la démotivation de ses collaborateurs.
C’est ce que j’ai appelé la ligne de la démotivation.

 

Cette évolution du comportement au travail de votre collaborateur, passant d’une hyper motivation, grande sociabilité et performance dans les résultats à un déclin pour chacun de ces trois facteurs.

J’ai établi ce concept de ligne de démotivation, en me basant sur l’observation de collaborateurs (salariés et stagiaires) sur une période de 3 ans dans deux entreprises différentes.

J’ai pu identifier 16 collaborateurs ayant ainsi excellé dans leur poste puis peu à peu décliné au niveau de leur motivation et de leur degré de sociabilité.

Ce qui est intéressant de voir, c’est que malgré la diversité des postes, la diversité des profils de ces collaborateurs et la période d’intégration dans chacune des deux structures, cette démotivation s’est à chaque fois déroulée en 4 étapes que j’ai appelé : Découverte, Performance, Confrontation, Résignation.

 

Pour chacune des 4 phases, ce sont 4 critères qui ont été retenu : la Motivation, l’Autonomie, le Coût et la Sociabilité.

RH_Ligne_De_Demotivation_Tableau

 

Ensuite, pour évaluer l’intensité de chacun des critères, 4 valeurs ont été défini : Inexistante, Faible, Elevé et Extrême. Vous pouvez retrouvez dans la figure ci-dessous un aperçu des 4 phases de l’observation de la démotivation

 

Afin d’avoir une représentation graphique de cette ligne de la démotivation, on attribue à chaque variable une valeur de 0 à 3
Etrême = 3
Elévé(e) = 2
Faible = 1
Inexistante = 0

Sans entrer dans les problèmes de permutations, et en acceptant l’ordre suivant des variables Motivation-Sociabilité-Coût-Autonomie, on obtient la représentation graphique suivante :

RH_Ligne_De_Demotivation_Graphique

Dans le prochain billet, RH : Analyse de la ligne de la démotivation (Partie 2/2), je vous présenterai les détails de chaque Phase et les limites de l’observation.

Et pour le moment, que pensez vous de cette première approche?

4 Comments

  • bonjour
    j’ai apprécié votre travail de recherche , qui traite d’un aspect important le facteur humain , facteur de d’évolution , de réussite pour toute organisation Votre approche me rappelle celle de MA-SLOW de TAYLOR que j’aime ,elle me rappelle mon orientation vers le domaine des RH avec bien sure une adaptation par la formation. Votre thème m’intéresse , il a été proposé à plusieurs reprises pour des étudiants en préparation de mémoire de fin d’études et à chaque fois on s’aperçoit que malgré les éléments nouveaux et ou données voir dans le cadre du système homme /poste /moyens /conditions de travail. En conclusion malgré la différence moyens , organisations , etc… les influences et résultats sont identiques car il s’agit de l’homme facteur de réussite ou d’échec . Il faut considérer l’aspect humain , les influences sur ce dernier , enfin nous les hommes nous sommes pareils . Votre étude est intéressante et bénéfique .
    bonne continuation

  • Bonjour Leila,
    Je vous remercie pour votre commentaire.
    L’approche est simplement basée sur une observation de comportement et d’intéractions. Et effectivement ces résultats vont dans le sens de l’approche de Maslow.
    La semaine prochaine, je publie la partie 2/2 de cette ligne de motivation. Vous trouverez peut-être des détails qui vous intéresseront, vous et vos étudiants.
    Bonne lecture.

  • J’ai moi aussi hâte de lire la suite.
    Mais ne peut-on pas déjà dire qu’une personne se plait dans son poste pour une durée de 3 à 4 ans maximum, du coup ?
    Peut-être l’évoquez-vous dans la partie 2/2 …

  • […] Analyse de la ligne de la démotivation (Partie 1/2) […]

Speak up! Let us know what you think.